À emporter, Audio, Musique d'ensemble

Les Aromates nous la jouent corne de gazelle et thé à la menthe

Plus de détails

Rayon de Lune, Musique des Ommeyades. Ensemble Aromates avec Isabelle Duval, flûtes, Jean-Baptiste Frugier, violon, Jean-Lou Descamps, vièle à archet et violon alto, Françoise Enock, vièle à archet, colachon et viole de gambe, Elisabeth Seitz, psaltérion, Julieb Blanchard, contrebasse, Freddy Eichelberger, ottavino et orgue, Massimo Moscardo, guitare baroque et archiluth, dirigés par Michèle Claude, percussions et arrangements. 1 CD Alpha 521, code barre : 3760014195211. Enregistré au studio La Fonderie à Malakoff en février 2007. Notice bilingue en français et en anglais. Durée : 58’45’’.

 

Les Ommeyades – ou plutôt, d’après l’orthographe communément employée Omeyyades – sont une dynastie de califes qui régnèrent sur le monde musulman entre les VIIIe et IXe siècle avant d’être chassés et de se réfugier en Espagne, appelée alors Al-Andalus, et plus précisément à Cordoue. Il y créèrent un royaume indépendant et s’y maintinrent jusqu’au XIe siècle. Ce fut une période fastueuse qui a vu tous les domaines artistiques connaître un essor important (cf. la Grande Mosquée de Cordoue). Poètes et musiciens eux aussi ont laissés des témoignages concrets de leur art.

L’ensemble Aromates (joli nom pour un groupe) s’est donné pour objectif dans cet album de tenter de recréer des ambiances musicales correspondant à des poèmes particuliers. En effet, ces derniers étaient accompagnés de musique et c’est ce qui nous est donné à entendre. Bien entendu, seules les mélodies ont survécu et le rôle de a été d’imaginer des arrangements mêlant des instruments à vent, à cordes et à percussion sans vouloir faire œuvre de musicologue mais plutôt de peintre sonore : ce sont les alliages de timbres qui l’ont intéressée. C’est ainsi que se trouvent mêlés des instruments « anciens » et « modernes » sans que le choc temporel ne nous hurle aux oreilles. L’ensemble donne un résultat plutôt réussi et cet album s’écoute avec plaisir, avec une mention spéciale pour les rythmiques irrégulières et les tempéraments inégaux qui nous font voyager dans le temps et dans l’espace.

Malheureusement, le point faible – et très faible – de cet album est la notice mal écrite car très brouillonne : ainsi, seul un passage par Wikipédia peut la rendre compréhensible par tout un chacun, ce qui est un comble pour une notice de disque, toujours plus ou moins pédagogique. En plus, l’origine des morceaux – compositeurs et époques – n’est jamais très clairement indiquée ; par exemple, l’auteur de la notice aurait pu préciser que la personne désignée sobrement sous le nom de « Alfonso X » était en fait Alphonse le Sage, roi de Castille, qui a vécu au XIIIe siècle et qui a compilé les Cantigas de Santa Maria. Tout le monde n’est pas forcément médiéviste et ne connaît pas intimement le répertoire musical du XIIIe siècle.

Cette réserve mise à part, l’important dans un disque reste quand même son aspect sonore et de ce côté-là, il n’y a rien à en dire

(Visited 322 times, 1 visits today)

Plus de détails

Rayon de Lune, Musique des Ommeyades. Ensemble Aromates avec Isabelle Duval, flûtes, Jean-Baptiste Frugier, violon, Jean-Lou Descamps, vièle à archet et violon alto, Françoise Enock, vièle à archet, colachon et viole de gambe, Elisabeth Seitz, psaltérion, Julieb Blanchard, contrebasse, Freddy Eichelberger, ottavino et orgue, Massimo Moscardo, guitare baroque et archiluth, dirigés par Michèle Claude, percussions et arrangements. 1 CD Alpha 521, code barre : 3760014195211. Enregistré au studio La Fonderie à Malakoff en février 2007. Notice bilingue en français et en anglais. Durée : 58’45’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.