À emporter, Audio, Musique d'ensemble

Pierre Henry fête son 80e anniversaire

Plus de détails

Pierre Henry 8. 0. Pierre Henry (né en 1927) : Pulsations ; Grande Toccata ; Impressions sismiques ; Histoire Naturelle ou les Roues de la Terre ; Utopia ; Comme une symphonie ; Envoi à Jules Verne. 3 CD Philips. Pas de référence, pas de code barre. Durée : 73’09’’, 75’53’’et 73’28’’.

 

La sortie d’un nouveau CD de , c’est toujours un grand événement… La promesse de sons inédits et d’atmosphères envoûtantes qui caressent l’oreille. Noël approche, fête ses 80 ans (déjà…), et Philips nous fait l’immense cadeau d’un coffret… de 3 CDs, comprenant 6 œuvres inédites du compositeur. Du pain bénit pour les amateurs de musique électroacoustique.

est en effet avec Pierre Schaeffer le pionnier de la musique concrète. Après des études au Conservatoire il rompt avec la musique traditionnelle faite de mélodies harmonisées pour se consacrer exclusivement à un nouveau mode de composition fondé sur la combinaison de bruits. On lui doit ainsi Variations pour une Porte et un Soupir, Messe pour le temps présent et Intérieur Extérieur. Pierre Henry se réclame comme un «compositeur classique qui utilise les moyens techniques de ce siècle ». Et pour cause, il a gardé de son passé de percussionniste et d’étudiant en écriture, le goût des rythmes et l’art subtil de la combinaison des timbres et des hauteurs, ce qui fait de lui sans doute un personnage unique, aussi bien dans le microcosme de la musique contemporaine que dans le monde de la musique électronique qui le reconnaît comme un de ses pères fondateurs.

Quatre des œuvres présentées ici ont été écrites cette année, témoignant de la suractivité dont fait encore preuve cet homme pourtant très âgé – le signe du génie sans aucun doute. Son actualité est chargée en ce moment : entre la sortie de ce coffret, un concert à Radio France, un CD en hommage à Maurice Béjart, un film consacré à son œuvre sur Arte, une commande de la Cité de la Musique… Pierre Henry ne s’arrête plus et semble infatigable.

L’écoute de Pierre Henry 8. 0 nous permet de nous immerger longuement dans l’univers de cet artiste hors du commun. Si les œuvres que le compositeur a produit cette année s’inscrivent dans une certaine continuité, celle du génie qui reste toujours à son meilleur niveau et qui du coup n’étonne plus (on note des réminiscences dans Pulsations de « djerks électroniques » de Michel Colombier déjà entendus par le passé ou de sons technos de bas étage qui ne sont pas du meilleur goût), on peut être complètement subjugué par l’épopée inspirée de Jules Verne Comme une Symphonie, écrite en 2005, et surtout, par l’un des plus grands chocs discographiques de ses dernières années dans le domaine de la musique électroacoustique : Histoire Naturelle ou les Roues de la Terre. Pierre Henry y semble être à l’apogée de son art : associant bruits acoustiques, bruits électroniques et chants traditionnel, il nous offre un voyage prenant à travers le monde des bruits, si ce n’est le Monde tout court. Un manifeste écologique vibrant, qui semble démontrer par la son l’urgence qu’il y a à sauver notre planète, les créatures qui y vivent, et les différentes cultures qui composent notre patrimoine commun. La combinaison entre eux de divers chants traditionnels, de sons et de percussions exotiques (un retour aux sources timide au propre – dans l’histoire du monde – comme au figuré – dans la carrière du compositeur) qui constituent la majorité du matériel utilisé dans l’œuvre, permet à Pierre Henry de bâtir des rythmes primitifs nouveaux, des incantations démiurges et tribales qui prennent littéralement aux entrailles. Des ambiances typiques de celles qui précèdent habituellement les concerts de rock fricotent avec des sons lointains venus du froid, des délires psychédéliques abstraits, des chants d’insectes, des évocations brèves de voitures et de trains (ce qui n’est pas sans rappeler le manifeste de musique concrète de Pierre Schaeffer : Etude aux Chemins de Fer), des sons gutturaux qui remuent les tripes, comme des sons plus inattendus… Pierre Henry paraît prendre beaucoup de plaisir à composer ces ambiances… et nous avec…. Le voyage est bouleversant : avec Intérieur/Extérieur, Histoire Naturelle ou les Roues de la Terre s’avère comme l’une des ses œuvres les plus abouties…

(Visited 81 times, 1 visits today)

Plus de détails

Pierre Henry 8. 0. Pierre Henry (né en 1927) : Pulsations ; Grande Toccata ; Impressions sismiques ; Histoire Naturelle ou les Roues de la Terre ; Utopia ; Comme une symphonie ; Envoi à Jules Verne. 3 CD Philips. Pas de référence, pas de code barre. Durée : 73’09’’, 75’53’’et 73’28’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.