Plus de détails

Nicolas Gombert (vers 1495–vers 1560) : Missa « Sur tous regrets » a 5 « A la Incoronation » ; motets : « Si ignoras te » ; « Homo erat in Jerusalem » ; « Sancta Maria » ; « Ave salus mundi » ; « Emendemus » ; « Ne reminiscaris Domine ; « Salvator mundi ». The Sound and the Fury. 1 CD ORF Edition Alte Musik SACD 3006. Code barre : 9004629313849. Enregistré en public les 18 & 19 juillet 2006, Kirche des Priesterseminars Brixen. SACD. Notice bilingue (allemand, anglais). Durée : 75’25’’.

 

Nous avons présenté il y a un peu plus d’une année le premier volume de l’ensemble « The Sound and the Fury » consacré à la messe Quam pulchra es à 6 voix de Nicolas Gombert. Nous en avions apprécié l’interprétation habitée, le rendu très homogène et l’atmosphère à la fois recueillie et solennelle. A présent ORF Editions, le label de la radio autrichienne, nous invite à prendre connaissance d’un second volet enregistré en 2006. L’œuvre principale en est la Missa « Sur tous regrets » à 5 voix que le maître franco-flamand composa pour le couronnement de l’empereur Charles à Bologne en 1530.

Rappelons qu’à cette date, le célèbre Josquin Des Prés, dont Gombert fut l’un des plus éminents élèves, est mort depuis une dizaine d’années (1521) et que sa musique connaît encore une très vaste renommée. Au service de cet empereur, Gombert participe aux nombreuses festivités de la cour et bénéficie d’une réputation grandissante. Ses œuvres sacrées développent une esthétique clairement néerlandaise et trouvent leur sommet grâce à sa science exacerbée de l’imitation. Gombert utilise de courtes cellules en mouvement permanent ainsi que de savantes dissonances… Cette attitude esthétique le désignant comme un précurseur de Palestrina. L’ensemble « The Sound and the Fury » cette fois se passe de son chef-fondateur . Est-ce directement lié à cette modification ? L’interprétation – d’un excellent niveau toutefois – manque de perfection absolue tant dans le choix des lignes vocales que dans la recherche d’homogénéité. La justesse s’avère parfois limite également. On retrouve approximativement les mêmes réserves à l’écoute des sept beaux motets (on en compte plus de 160 en tout). Cette musique simple en apparence, polyphonique, bien ancrée dans son temps, représente et illustre un pan essentiel de la vie religieuse, politique et sociale du XVIe siècle en Europe.

Sans doute lui manque-t-il encore une interprétation idéale de rigueur, de précision et d’enthousiasme… une lecture plus captivante et possédée en somme !

(Visited 128 times, 1 visits today)

Plus de détails

Nicolas Gombert (vers 1495–vers 1560) : Missa « Sur tous regrets » a 5 « A la Incoronation » ; motets : « Si ignoras te » ; « Homo erat in Jerusalem » ; « Sancta Maria » ; « Ave salus mundi » ; « Emendemus » ; « Ne reminiscaris Domine ; « Salvator mundi ». The Sound and the Fury. 1 CD ORF Edition Alte Musik SACD 3006. Code barre : 9004629313849. Enregistré en public les 18 & 19 juillet 2006, Kirche des Priesterseminars Brixen. SACD. Notice bilingue (allemand, anglais). Durée : 75’25’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.