Plus de détails

Edvard Grieg (1843- 1907) : Concerto pour piano et orchestre en la mineur op. 16 ; Morgenstemning, op. 46 n°1 extrait de Peer Gynt, Suite n°1 ; Stimmungen – Studie (en hommage à Chopin) op. 73 n°5 ; 18 Pièces Lyriques. Cyprien Katsaris, piano. Grosses Rundfunkorchestrer Leipzig, direction : Horst Neumann. 1 CD Piano 21, P21 028-A. Code barre : 3-760051- 450359. Différents enregistrements. Livret trilingue (anglais, allemand, français). Durée : 75’03’’

 

Pianiste français d’origine chypriote, lauréat des prestigieux concours internationaux Cziffra, Reine Elisabeth ou encore Tchaïkovski, Cyprien Katsaris est un pianiste inclassable qui nourrit l’imaginaire et la polémique.

Après avoir enregistré chez les plus grands (Deutsche Grammophon, Emi, Sony…) il fonde en 2001 le label Piano 21. Il s’y octroie la liberté de publier ses propres enregistrements et un répertoire comptant autant de découvertes que de valeurs sûres. Dans cette seconde catégorie, le volume n°18 de la collection « Archives » est consacré à Grieg. Les enregistrements s’échelonnent sur presque trente ans de carrière et constituent un programme complet, presque essentiellement live.

Ainsi le Concerto en la mineur a été gravé lors de la Tribune Internationale des Jeunes Interprètes-UNESCO et se trouve être la clé de voûte du disque. Le soliste, à seulement 26 ans, fait preuve d’une rigueur, d’une excellence technique et d’une musicalité déjà matures et s’accorde avec justesse à l’esprit de l’œuvre, composée dans l’euphorie de la naissance du premier enfant du compositeur (1868). La souplesse de l’orchestre et la direction intuitive du chef lui permettent aussi une spontanéité enflammée qu’il domine avec une efficacité redoutable et qui trouve son apogée dans la Cadence du premier mouvement. La fougue qui habite le concerto se retrouve dans l’étude en hommage à Chopin et certaines des Pièces Lyriques proposées à sa suite (Scherzo, Danse Norvégienne, Marche des nains, …) mais dans la majorité affleure une ligne mélodique épurée où il ne semble pas toujours s’y convenir (Peer Gynt en 1983). On ne la sentira vibrer que dans l’une des versions les plus tardives (Nocturne en 2001).

A l’exception du concerto et des onze premières Pièces Lyriques données en concert à Bergen, ville natale de Grieg, les interprétations se ressemblent mais ne se suivent pas. Elles manifestent une unité de style et de vision en dépit de la distance chronologique, ce qui n’est pas le cas de la qualité de prise de son. Si, dans l’ensemble, celle-ci est peu gênante, elle se fait trop puissamment sentir avec la dernière pièce, Dans mon pays, en provenance d’un enregistrement privé.

Il en résulte une compilation colorée et virtuose, fruit d’une recherche exhaustive dans les archives de l’interprète et qui, au but de ce parcours panoramique, nous livre une révélation : le concerto.

(Visited 87 times, 1 visits today)

Plus de détails

Edvard Grieg (1843- 1907) : Concerto pour piano et orchestre en la mineur op. 16 ; Morgenstemning, op. 46 n°1 extrait de Peer Gynt, Suite n°1 ; Stimmungen – Studie (en hommage à Chopin) op. 73 n°5 ; 18 Pièces Lyriques. Cyprien Katsaris, piano. Grosses Rundfunkorchestrer Leipzig, direction : Horst Neumann. 1 CD Piano 21, P21 028-A. Code barre : 3-760051- 450359. Différents enregistrements. Livret trilingue (anglais, allemand, français). Durée : 75’03’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.