À emporter, Audio, Musique d'ensemble

Magnificat … Dixit Dominus, entre les deux … mon cœur balance

Plus de détails

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Magnificat en ré majeur BWV 243. George Frideric Handel (1685-1759) : Dixit Dominus HWV 232. Natalie Dessay, soprano I ; Karine Deshaye, soprano II ; Philippe Jaroussky, alto ; Toby Spence, ténor ; Laurent Naouri, basse. Le concert d’Astrée, direction : Emmanuelle Haïm. 1 CD EMI 00946 395241 2 9 ; code barre : 094639524129. Enregistré à Paris Paroisse Notre-Dame-du-Liban en octobre 2006. Notice en anglais, français et allemand. Durée : 56’06.

 

Le directeur de cette entreprise est pour cette fois  : une cadence ferme et envolée qui ne peut sans aucun doute nous laisser indifférents, nous tombons sous le charme de cette version. Les solistes de choix ou encore , et bien sur nous donnent humblement leur bonheur de vivre cette partition majeure. Tous ceux qui oseront encore penser que certaines vedettes ne s’investissent pas dans des aventures musicales pourront enfin claquer leurs becs malfaisants.

donne sous la baguette d’ un ton et une fraîcheur vivante qui vous inciteront à acheter cette nouvelle interprétation. Si les versions précédentes ont pu pour les puristes remettre en cause certains chœurs ou la direction instrumentale, cette version va vous scotcher à votre fauteuil «club» ou si vous préférez le confort d’un «Voltaire» à votre guise. Nous avons bien sur encore à l’oreille la version de Philippe Herreweghe en 1990 et évidemment les versions antérieures que nous avons tous aimées. Ce Magnificat, au fait, il y en a d’autres ? Non seulement les solistes sont hors pairs, mais nous mettrons un bonus sur les chœurs qui sont aussi à l’honneur dans cette version.

Le Dixit Dominus est une œuvre de jeunesse et nous montre que le jeune Haendel est à 22 ans à la recherche de sa liberté d’expression qui restera le fil conducteur de sa vie. Sans jamais se convertir au catholicisme, cette partition reste avec le Magnificat de Bach et le Gloria de Vivaldi une des pages de la musique religieuse les plus lumineuses de cette période.

Enregistrés à la paroisse Notre-Dame-du-Liban à Paris qui est souvent prise comme lieu d’enregistrement et pour cause, ce CD nous donne pleine satisfaction et nous montre bien toute l’admiration du chef et de tous les protagonistes de cette production aux maîtres de ces partitions.

(Visited 287 times, 1 visits today)

Plus de détails

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Magnificat en ré majeur BWV 243. George Frideric Handel (1685-1759) : Dixit Dominus HWV 232. Natalie Dessay, soprano I ; Karine Deshaye, soprano II ; Philippe Jaroussky, alto ; Toby Spence, ténor ; Laurent Naouri, basse. Le concert d’Astrée, direction : Emmanuelle Haïm. 1 CD EMI 00946 395241 2 9 ; code barre : 094639524129. Enregistré à Paris Paroisse Notre-Dame-du-Liban en octobre 2006. Notice en anglais, français et allemand. Durée : 56’06.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.