Cinéma

Le Centenaire de la Musique de Film célébré

Plus de détails

En 1908, Camille Saint-Saens signait la première musique originale composée pour un film, L’Assassinat du Duc de Guise. A l’occasion du Centenaire de cet évènement majeur dans l’histoire de la musique au cinéma, des festivités initiées par l’UCMF sont sur le point d’être célébrées à partir de la rentrée 2008. Le Salon du Cinéma, dont c’est la deuxième édition, ne pouvait donc pas manquer cette opportunité de mettre à l’honneur la musique de film

IIe Salon du Cinéma

En 1908, Camille Saint-Saens signait la première musique originale composée pour un film, L’Assassinat du Duc de Guise. A l’occasion du Centenaire de cet évènement majeur dans l’histoire de la musique au cinéma, des festivités initiées par l’UCMF sont sur le point d’être célébrées à partir de la rentrée 2008. Le Salon du Cinéma, dont c’est la deuxième édition, ne pouvait donc pas manquer cette opportunité de mettre à l’honneur la musique de film.

De nombreux évènements musicaux ont donc ponctué ces trois jours, marqués par une fréquentation exceptionnelle. Deux concerts autour des films de Pedro Almodovar et d’Emir Kusturica, la projection de documentaires consacrés à la musique de films, des rencontres, des ateliers, un hommage à François de Roubaix et des master-class.

Deux compositeurs ont été particulièrement mis à l’honneur par cette édition : le compositeur oscarisé (37°2 le Matin, Le Patient Anglais, Azur et Asmar, 1408), interrogé par Stéphane Lerouge et admirablement filmé par Pascale Cuenot dans le documentaire In Tracks With (sortie du DVD en novembre 2008), et (Alexandre le Bienheureux, Les Aventures de Rabbi Jacob, La Gloire de mon père, Le Château de ma mère) qui, sous le feu des questions de Stéphane, nous révèle que le producteur n’avait en fait pas du tout aimé la musique du Grand Blond à la Chaussure Noire.

Si ces hommages sont avant tout destinés à sensibiliser le grand public, le Salon du Cinéma n’en a pourtant pas oublié les professionnels ou ceux qui ont l’intention de faire de la composition pour le cinéma leur métier : ainsi, dimanche en fin d’après-midi, les compositeurs David Reyes (Le Renard et l’Enfant), Christophe La Pinta (Ali Baba et les Quarante Voleurs sur TF1) et Cyril Aufort (Hell) ont présenté leur profession à un public disséminé mais attentif.

« Après la réussite de l’an dernier, notre challenge était de faire encore mieux, d¹apporter davantage au public pour l’emmener dans toutes les coulisses du cinéma, lui offrir les plus belles rencontres et faire vivre à tous un grand moment de partage et de fête » affirment Moïse Kissous, Gad Abitbol et Jonathan Bryant, organisateurs de l’événement. Pari réussi pour le grand public. Espérons que cette édition aura également permis à la musique de film de gagner en visibilité …

(Visited 57 times, 1 visits today)

Plus de détails

En 1908, Camille Saint-Saens signait la première musique originale composée pour un film, L’Assassinat du Duc de Guise. A l’occasion du Centenaire de cet évènement majeur dans l’histoire de la musique au cinéma, des festivités initiées par l’UCMF sont sur le point d’être célébrées à partir de la rentrée 2008. Le Salon du Cinéma, dont c’est la deuxième édition, ne pouvait donc pas manquer cette opportunité de mettre à l’honneur la musique de film

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.