Plus de détails

Arc-en-cello. Patrick Burgan (né en 1960) : Feux. Charles Chaynes (né en 1925) : Interférences. Marc Bleuse (né en 1937) : Soleil blanc. Thierry Huillet (né en 1965) : Prélude, chemin de croix et résurrection. Gérard Duran (né en 1947) : I molt mès. Damien Ventula, violoncelle ; Thérèse Dussaut, piano. 1 livre et 1 CD La nuit transfigurée LNT 340128. Code barre : 9 782913 781504. Enregistré au Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse en juillet 2007. Livret de 64 pages en français, entretien avec Damien Ventula et biographies des compositeurs traduits en anglais. Durée : 68’00’’.

 

« Arc-en-Cello », comme son titre ne le suggère pas, est un concentré du savoir-faire musical en Midi-Pyrénées. Compositeurs, interprètes, auteurs, responsable éditorial et même l’imprimeur, tous y vivent et y travaillent. Disque hommage à Toulouse, la figure centrale est en réalité le violoncelliste Damien Ventula, né en 1981, qui signe ici son premier disque. Au programme deux œuvres magnifiques dont il assura la création, Feux pour violoncelle (2007) de , et Prélude, chemin de croix et résurrection pour violoncelle et piano (2002) du pianiste et compositeur .

Le label La nuit transfigurée fait un très beau travail éditorial. Une couverture cartonnée souple au format d’un CD abrite un riche livret de 64 pages sur papier bouffant avec une élégante mise en page. Celui-ci comporte notamment une présentation des œuvres par les compositeurs, leur témoignage sur leur relation à Toulouse, un entretien de Damien Ventula, des photos en noir et blanc de la ville dite rose. La présence d’œuvres de , né à Toulouse, Prix de Rome et Directeur de France Musique de 1964 à 1974, de , Directeur du Conservatoire national de région à Toulouse de 1990 à 2004, et de son successeur , se justifie parfaitement dans le cadre d’un disque institutionnel qui rend hommage aux élites musicales toulousaines. C’est en revanche du côté de Feux et Prélude, chemin de croix et résurrection que se trouve l’expressivité et la tension qui marquent la liberté créatrice, et par là peut-être l’authenticité toulousaine. La connivence entre les interprètes et les œuvres est palpable ; on dépasse l’exercice institutionnel pour atteindre l’art.

Feux pour violoncelle seul a été écrit en 2007 à la demande de Damien Ventula, juste après la création au théâtre du châtelet de l’opéra Peter Pan. On sent dans l’écriture de comme la libération d’une énergie qui, après s’être répartie sur trois ans au travers d’une œuvre à grand effectif, soudain se concentre sur un seul instrument. Le premier mouvement Bacchanale est particulièrement saisissant par sa fougue et son caractère dramatique, tout en conservant une forme de musique pure. Le troisième mouvement Pansori – nom de l’opéra traditionnel coréen – repose sur un discours dépouillé et percussif. Il donne à l’ouvrage un axe de concentration inattendu et crée l’équilibre avec le final virtuose. En regard, Prélude, chemin de croix et résurrection pour violoncelle et piano est aussi dramatique mais avec un programme clairement établi puisqu’il s’agit de rien moins que du chemin de croix du Christ. ne manque pas d’ambition pour son œuvre, qu’il qualifie « d’œuvre éminemment mystique », avec un Prélude qui « propose une vision spirituelle du décor de la Judée d’il y a 2000 ans » et un Chemin de croix qu’il aborde sur un « double plan spirituel et journalistique ». Quoi qu’il en soit, l’œuvre est expressive, sonne juste et atteint à une spiritualité pleine d’humanité. Cela rappelle l’art de Frank Martin, particulièrement dans la huitième station, Jésus console les femmes de Jérusalem, émouvante mais pleine de force retenue. La pianiste Thérèse Dussaut, Damien Ventula et Thierry Huillet sont des amis de longue date. Cette complicité leur permet de restituer pleinement les intentions du compositeur, et lance la carrière discographique de Damien Ventula sous de très heureux auspices.

Plus de détails

Arc-en-cello. Patrick Burgan (né en 1960) : Feux. Charles Chaynes (né en 1925) : Interférences. Marc Bleuse (né en 1937) : Soleil blanc. Thierry Huillet (né en 1965) : Prélude, chemin de croix et résurrection. Gérard Duran (né en 1947) : I molt mès. Damien Ventula, violoncelle ; Thérèse Dussaut, piano. 1 livre et 1 CD La nuit transfigurée LNT 340128. Code barre : 9 782913 781504. Enregistré au Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse en juillet 2007. Livret de 64 pages en français, entretien avec Damien Ventula et biographies des compositeurs traduits en anglais. Durée : 68’00’’.

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.