Plus de détails

Antonio Vivaldi (1678-1741). Concertos op. 3 n°1, 2, 3, 5, 6, 8, 11, 12 (« L’Estro Armonico », XII Concerti pour violon(s), cordes et basse continue). Elizabeth Wallfisch, violon ; Tafelmusik Baroque Orchestra, Jeanne Lamon (violon et direction), 1 CD + DVD Deutsche harmonia Mundi 88697190442. Code barre : 8 86971 90442 0. Enregistré du 17 au 19 mai 2007 à Toronto. DDD. Texte de présentation : anglais, allemand. Durée : 63’30

 

Sérénissime harmonieLa présence d’Elizabeth Wallfisch, invitée comme première violoniste sur cinq concertos et dont la discographie a déjà confirmé la constance des qualités, l’étendue de répertoire et la pertinence des choix esthétiques, nous gratifie à nouveau de cette justesse de ton et de sonorité situant son jeu dans la sphère de l’Armonia cultivée par Giuliano Carmignola, sensiblement éloignée de la Stravaganza de Fabio Biondi dont elle partage par moments la théâtralité mais point les maniérismes. Première violoniste, mais si peu prima donna tant le plaisir de faire de la musique ensemble domine chez elle toute velléité de domination, son entente avec Jeanne Lamon se ressent dans la plénitude d’une approche favorisant l’ouverture et l’écoute mutuelle.

Confirmant le très haut niveau de l’ensemble Tafelmusik, la solidité de facture de cette nouvelle exploration d’une terre déjà conquise repose en grande partie sur les notions de lisibilité et de transparence valorisant la richesse d’écriture de ces concertos qui ne se limite pas aux effets de virtuosité et dont l’ensemble des aspects doit être pris en compte par l’interprète souhaitant définitivement laver la musique de Vivaldi de tout soupçon de superficialité. Participe de cette réussite l’équilibre maintenu entre solistes, orchestre et continuo, ce dernier se révélant efficace et soigné aussi bien par le choix d’un instrumentarium diversifié afin de s’adapter au caractère de chaque pièce (avec luth ou guitare, clavecin ou orgue) que par un sens des nuances lui faisant parcourir sans accident la gamme des différentes formes d’accompagnement (harmonie, contrepoint, ornementation).

Les mouvements vifs, haletants sans être crispés ou précipités, cultivent une respiration préservant la beauté de chaque naissance de phrase, de chaque opposition sans jamais céder au pouvoir tyrannique du caprice ou du coup d’éclat. Les contrastes de rythme et de dynamique creusent un relief avec autant de naturel et d’assurance confiante que s’il s’agissait d’un sillon.

Inutile dès lors de chercher en vain cette « folie » attendue par qui s’attache à d’héroïques et gestuelles représentations, à d’éblouissantes illuminations : sacrifice amplement dédommagé au regard de tant de beautés vraies et sans fard. La vocation d’accueillir sans les briser tant d’élans et d’ardents mouvements contradictoires dans le corps d’une architecture souveraine fait œuvre de sérénissime harmonie perceptible au-delà de sa manifestation sensible.

(Visited 83 times, 1 visits today)

Plus de détails

Antonio Vivaldi (1678-1741). Concertos op. 3 n°1, 2, 3, 5, 6, 8, 11, 12 (« L’Estro Armonico », XII Concerti pour violon(s), cordes et basse continue). Elizabeth Wallfisch, violon ; Tafelmusik Baroque Orchestra, Jeanne Lamon (violon et direction), 1 CD + DVD Deutsche harmonia Mundi 88697190442. Code barre : 8 86971 90442 0. Enregistré du 17 au 19 mai 2007 à Toronto. DDD. Texte de présentation : anglais, allemand. Durée : 63’30

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.