À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Mauricio Kagel, de la production des sons

Plus de détails

Mauricio Kagel (né en 1931) : Acustica pour sources sonores expérimentales et haut-parleurs. Tam Theater, Krefeld : Gereon Bründt ; Björn Kiehne ; Gervin Kothen ; Alfred Pollmann ; Pit Therre. Tape playback, Mauricio Kagel. 1 CD Zig-Zag Territoires ZZT 080403. Code barre : 3 760009 291690. Enregistré les 31 mars et 1er avril 2007 à l’opéra de Monte-Carlo dans le cadre du Printemps des Arts ; livret trilingue (français, anglais, allemand). Durée : 74’11’’

 

« Tout corps sonore mis en œuvre par le compositeur devient un instrument de musique » écrit Berlioz au début de son traité d’orchestration. Ce que Kagel, quelques cent trente ans plus tard, illustre au pied de la lettre avec Acustica, une œuvre conçue en 1968-1970 mettant dans les mains de cinq musiciens/acteurs toutes sortes d’instruments, conventionnels (provenant de tous les temps et lieux possibles comme ce violon à pointes de fer du XVIIIème siècle) et insolites (bouteille d’oxygène, porte, jouets et autre accessoire du quotidien qui, du simple fait qu’on les percute, secoue et entrechoque, deviennent des instruments de musique). A ces « sources sonores expérimentales » – que le livret de ce CD richement illustré nous fait découvrir – s’adjoint l’électronique et son flux continu donnant au décor sonore sa profondeur. Tout comme dans Exotica écrit l’année suivante, une place importante est concédée à la voix entendue à travers le médium instrumental ou considérée comme générateur de son à part entière. Si Acustica gagne à être vu tout autant qu’entendu car il s’agit bien là du « théâtre instrumental » propre au compositeur dans lequel les actions des interprètes sont mises en scène (« après chaque coup, l’exécutant reste comme pétrifié jusqu’à la prochaine intervention » précise Kagel dans ses « didascalies »), l’écoute « acousmatique » n’en est pas moins fascinante pour tout amoureux du son/bruit et de ses délirantes manifestations. L’enregistrement propose deux interprétations de cette œuvre ouverte, ce « puzzle de fictions » qui relève de l’utopie sonore toujours au centre du travail du compositeur et nous convie à un voyage d’étrangeté où l’humour côtoie la terreur et dont il appartient à l’auditeur d’interroger le sens.

Cet enregistrement Zig-Zag territoires vient enrichir d’un sixième CD la collection Printemps des Arts de Monte-Carlo initiée par son directeur musical Marc Monnet.

Plus de détails

Mauricio Kagel (né en 1931) : Acustica pour sources sonores expérimentales et haut-parleurs. Tam Theater, Krefeld : Gereon Bründt ; Björn Kiehne ; Gervin Kothen ; Alfred Pollmann ; Pit Therre. Tape playback, Mauricio Kagel. 1 CD Zig-Zag Territoires ZZT 080403. Code barre : 3 760009 291690. Enregistré les 31 mars et 1er avril 2007 à l’opéra de Monte-Carlo dans le cadre du Printemps des Arts ; livret trilingue (français, anglais, allemand). Durée : 74’11’’

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.