À emporter, Audio, Cinéma

Dimitri Tiomkin pharaon

Plus de détails

Dimitri Tiomkin (1907-1995) : Land of the Pharaohs (La Terre des Pharaons), musique intégrale du film de Howard Hawks. Orchestre, direction : Dimitri Tiomkin. 2 CD Film Score Monthly FSM1017. Code barre : 638558022726. Enregistré en décembre 1954 et de janvier à mai 1955 aux studios Warner Bros., Burbank, Californie. Notices unilingues (anglais) excellentes (Lukas Kendall) avec de multiples photos. Durée : 74’02 ; 44’08.

 

Il y a bien longtemps que les admirateurs de l’Âge d’Or de la musique de film espéraient, sans trop y croire toutefois, une édition intégrale officielle de ce soundtrack qui n’était paru que dans des éditions qui l’étaient moins (Pantheon, Soundtrack Library ou Tsunami). Tout arrive à qui sait attendre : la voici enfin, cette somptueuse musique de pour La Terre des Pharaons (1955), dans une non moins somptueuse réalisation du label américain Film Score Monthly auquel nous sommes redevables de tant d’admirables réussites. Ce label, ainsi qu’une partie des catalogues Varèse Sarabande et Screen Archives Entertainment, constituent la bible au niveau des bandes sonores originales mythiques de ces films qui ont fait la gloire du cinéma : on y trouve des ouvrages de Elmer Bernstein, George Duning, Hugo Friedhofer, Jerry Goldsmith, Bernard Herrmann, Bronislau Kaper, Alfred Newman, Miklós Rózsa, Franz Waxman, John Williams, et tant d’autres encore.

(1899-1980) est surtout universellement connu pour ses amples et envoûtantes mélopées Si toi aussi tu m’abandonnes (Le Train sifflera trois Fois, 1951) et Le Bleu de l’Été (Alamo, 1960), et même celle des Canons de Navarone (1961), mais ce serait par trop réducteur de le limiter à cela. Curieusement, ce compositeur né en Ukraine et qui fit ses études au Conservatoire de Saint-Pétersbourg, dans un milieu musical en pleine effervescence, sera un maître du western américain : en plus des deux films déjà cités, Le Cavalier du Désert (1940), Duel au Soleil (1946), La Rivière Rouge (1948), l’ancreront solidement dans un genre qui l’a toujours mystérieusement séduit : la grande prairie américaine sera pour lui l’équivalent nostalgique de la plaine russe, où cow-boys se substituent aux cosaques… Toutefois il ne faut pas oublier sa collaboration avec Frank Capra qui nous a valu précédemment les excellents L’Extravagant Mr. Deeds (1936), Les Horizons Perdus (1937) et Mr. Smith au Sénat (1939).

Sa musique envoûtante, au lyrisme tour à tour mystérieux ou éclatant, aux harmonies subtiles et complexes, devait se révéler idéalement appropriée aux grandes productions dites historiques : aux côtés de celles commentées par Elmer Bernstein, Bernard Herrmann ou Miklós Rózsa, Dimitri Tiomkin devait contribuer au genre avec La Chute de l’Empire Romain (1964) – qui, incidemment, annoncera celle de l’Âge d’Or hollywoodien – et cette épopée somptueuse et grandiose qu’est La Terre des Pharaons (1955).

Bien que délicieusement kitsch, le film impressionne toujours, essentiellement grâce à l’apport de la musique de Dimitri Tiomkin : grandiose, elle l’est par son ampleur qui nécessite deux CDs ; somptueuse, elle s’impose par son orchestration d’une richesse et d’une subtilité de chaque instant, nécessitant la présence de solistes vocaux et de chœurs imposants. La musique convient idéalement à cette reconstitution pseudo-historique, avec ses moments de tension, d’inquiétude menaçante, remarquablement traduits par le style de Dimitri Tiomkin qui en exalte efficacement les caractéristiques. Par ailleurs, les moments de pure poésie sont loins d’être rares et sont autant d’oasis de calme parmi les grands déchaînements.

Bien des cinéphiles seront étonnés d’entendre maints passages musicaux inaperçus dans le film, ce qui rend l’écoute d’autant plus passionnante par l’intégrité de cette réalisation. Enfin, les transferts à partir des bandes originales monophoniques (les originaux stéréophoniques n’existant plus) sont idéalement réalisés et apportent ce confort et cette sécurité d’écoute qui rendent cette édition absolument précieuse et définitive.

Plus de détails

Dimitri Tiomkin (1907-1995) : Land of the Pharaohs (La Terre des Pharaons), musique intégrale du film de Howard Hawks. Orchestre, direction : Dimitri Tiomkin. 2 CD Film Score Monthly FSM1017. Code barre : 638558022726. Enregistré en décembre 1954 et de janvier à mai 1955 aux studios Warner Bros., Burbank, Californie. Notices unilingues (anglais) excellentes (Lukas Kendall) avec de multiples photos. Durée : 74’02 ; 44’08.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.