À emporter, CD, Musique symphonique

Symphonies de Haydn par Thomas Fey, intégralement recommandables !

Plus de détails

Joseph Haydn, complete symphonies, vol. 9.  : Symphonies n°70, n°73 (La Chasse) et n°75. The Heidelberger Sinfoniker dirigés par Thomas Fey. 1 CD Hänssler Classic CD 98. 517, code barre : 4010276020820. Enregistré à la Gesellschaftshaus Pfaffengrund à Heidelberg en mars et mai 2007. Notice bilingue en allemand et en anglais. Durée : 61’31’’

 

En près de quarante ans, entre 1757 et 1795, a laissé 106 ouvrages symphoniques qui illustrent de magnifique manière l’évolution d’un genre qu’il a mené pratiquement de la naissance jusqu’à la maturité, de l’extrême fin de l’époque baroque jusqu’à celle de l’époque classique. Embauché en 1761 par la puissante famille Esterházy qu’il quittera en 1790, il a déjà une vingtaine de symphonies à son actif et continuera régulièrement de composer pour l’orchestre des princes qui vont se succéder, phalange de très haut niveau technique et musical. Envisagées chronologiquement, les œuvres se rangent par périodes – pré-classiques, Sturm und Drang, classiques… – ce qui peut permettre à tous de goûter aisément les procédés d’écriture propre à chacune d’entre elles. De plus, très souvent, un sous-titre donne un éclairage particulier aux œuvres (La Poule, L’Ours, La Surprise…).

et ses Heidelberger Sinfoniker, qui ont entrepris récemment l’enregistrement de l’intégrale de ce splendide et passionnant corpus et cet album qui sera le neuvième de la future collection, nous proposent aujourd’hui trois symphonies écrites entre 1778 et 1781, appartenant à la période du classicisme viennois. Ces trois œuvres, les n°70, 73 et 75, ne figurent pas parmi les plus connues mais laissent bien augurer de la suite de l’intégrale : ça va déménager ! Les options d’interprétation sonnent juste : bon tempi des mouvements, phrasés intelligents, sonorités instrumentales bien équilibrées, tout y est et l’on ne s’ennuie pas un instant.

L’effectif plutôt réduit de l’ensemble – sans doute assez proche de celui du compositeur – autorise une légèreté et une vivacité difficilement atteignables avec un orchestre plus important et met en valeur les très nombreux passages solistes dont Haydn émaille régulièrement ses symphonies. Destinées à des virtuoses, ces œuvres doivent être jouées par des virtuoses et ce disque nous en donne parfaitement la démonstration. Il aurait été peut-être plus facile et vendeur de commencer avec des partitions plus connues et accrocheuses mais l’essai marqué avec ces n°70, 73 et 75 est très concluant et l’on ne peut attendre la suite qu’avec beaucoup d’impatience…

Plus de détails

Joseph Haydn, complete symphonies, vol. 9.  : Symphonies n°70, n°73 (La Chasse) et n°75. The Heidelberger Sinfoniker dirigés par Thomas Fey. 1 CD Hänssler Classic CD 98. 517, code barre : 4010276020820. Enregistré à la Gesellschaftshaus Pfaffengrund à Heidelberg en mars et mai 2007. Notice bilingue en allemand et en anglais. Durée : 61’31’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.