Concerts, La Scène, Musique de chambre et récital

« L’étrange soirée » Un dîner coloré

Plus de détails

[Luxembourg] «L’étrange soirée» Un dîner coloré Luxembourg. Luxembourg Congrès. Le 23-XI-2008. Marc Monnet : Intermèdes pour deux pianos, Babioles pour saxophone solo ; Trio pour violon, violoncelle solo ; Quatuor à corde n°6. Tomoko Kiba, André Pons-Valdès, violon ; Danielle Hennicot, alto ; Christophe Beau, violoncelle ; Pascal Meyer, Xenia Pestova, piano ; Olivier Sliepen, saxophone ; Vincent Thomasset, acteur.

Rainy days 2008

Du 21 au 30 novembre 2008, la Philharmonie du Luxembourg proposait à son public un festival particulièrement relax, les Rainy days. Vendredi, c’était à la piscine de Luxembourg que s’ouvraient les festivités avec le concert «under water» ; les spectateurs, agréablement disposés dans l’eau, eurent ainsi le loisir et le plaisir d’écouter en flottant des œuvres de Schaeffer, Crumb, ou encore des Pink Floyd.

Ces quelques journées humides avaient pour but, de la sorte, d’offrir au public ravi une approche et une captation, que l’on peut sans risque qualifier d’inouïes, de fragments éclectiques de musique contemporaine (ou «actuelle», pour les Pink Floyd ?), public allongé, plongé dans un sommeil semi-hypnotique, voire en bienheureux état d’ébriété.

Dimanche soir, le compositeur avait carte blanche, dans une capitale européenne, qui ce jour-là était, elle aussi, toute pâle sous son beau linceul de neige ! À croire que le temps avait décidé de s’accorder à cette soirée particulière souhaitée par le compositeur ! Lequel, pour l’occasion, n’avait pas hésité à imaginer un dîner musical. Non pas un simple dîner accompagné de sa propre musique, mais plutôt un moment de synesthésie placé sous le label d’»étrange dîner». Ainsi, le public était-il accueilli par des chants d’oiseaux le temps d’un savoureux apéritif. Puis il revenait aux mots teintés d’humour de d’ouvrir les festivités avant l’annonce en rouge du thème de l’entrée, et interprétant l’intermède pour deux pianos du compositeur, composé en 1999 et teinté de chromatisme, à la fois éclatant et doux, à l’image du «chaud froid» qui ne manquait pas d’arriver dans l’assiette de chaque spectateur.

Babioles pour saxophone solo accompagnait la dégustation de l’entrée rouge : tatin de chèvre au miel, tomate confite au thym, quenelle de sorbet tomate, coulis de tamarillos sur fond de vin rouge.

Le trio suivant, pour violoncelle, violon et piano, provoquait ensuite un changement radical d’atmosphère, et c’est ainsi qu’à La Fantasia semplice pour violoncelle s’ajoutaient les tintements des assiettes d’un public qui vit soudain tout en bleu à cet instant, jusqu’au vin emplissant généreusement son verre…

Le dessert enfin, sous le signe de la couleur jaune et en forme de clé de sol ! Dans une salle garnie de coussins et animée par milles bougies, le public était invité, pour clore cette étrange soirée, à écouter le quatuor de , œuvre la plus aboutie de ce concert délibérément aléatoire, relevant plus de la soirée très conceptuelle, voire tendance. Un moment de détente plus qu’un vrai concert, un moment rare où il était donné, pour une fois, au public de se laisser emporter par l’ambiance, l’atmosphère, la musique.

Et l’assistance, silencieuse, reposée, vraiment très relax, a parfaitement joué le jeu, donnant finalement toute leur légitimité à ces insolites Rainy days.

Crédit photographique: photo © Philharmonie

Plus de détails

[Luxembourg] «L’étrange soirée» Un dîner coloré Luxembourg. Luxembourg Congrès. Le 23-XI-2008. Marc Monnet : Intermèdes pour deux pianos, Babioles pour saxophone solo ; Trio pour violon, violoncelle solo ; Quatuor à corde n°6. Tomoko Kiba, André Pons-Valdès, violon ; Danielle Hennicot, alto ; Christophe Beau, violoncelle ; Pascal Meyer, Xenia Pestova, piano ; Olivier Sliepen, saxophone ; Vincent Thomasset, acteur.

Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.