À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Michel Corrette dans la lumière de Noël

Plus de détails

Michel Corrette (1707-1795) : Six concertos pour orgue et orchestre op. 26 ; Quatre noëls : Tous les bourgeois de Chastres, bon Joseph ecoute moy, un jour Dieu se résolut, vous qui désirez sans fin. Ensemble la Risonanza, Fabio Bonizzoni, à l’orgue historique Boizard (1714) de l’abbaye de Saint-Michel-en-Thiérache (Aisne) et direction. 1 CD Tempéraments radio-france TEM 316039, code barre 79488188352, livret bilingue français/anglais, enregistré en août 2008, durée totale 79’44’’.

 

Comme on dit, voilà un disque qui tombe à pic en cette période de Noël : Michel Corrette, musicien à tout faire en ce XVIIIe siècle galant, a bien compris le sens de cette fête, au point d’écrire pas de moins de quatre suites de Noëls pour orgue, composés à partir de mélodies populaires bien connues et mémorisées par une foule de fidèles enthousiastes. On se souvient à ce propos, des problèmes que connu son contemporain Balbastre, à la suite de désordres causés par ses interprétations de Noëls à l’orgue de Notre-Dame. Ces œuvres de circonstances peuvent se jouer également au clavecin, ou mieux, avec d’autres instruments de l’orchestre (violons, flûtes, hautbois, continuo, etc…), à l’instar de ses concertos pour orgue, modèles du genre copiés sur l’illustre maître George Frideric Haendel, qu’il fût écouter à Londres, improvisant lors d’intermèdes de ses oratorios. Ecrits sur le modèle Italien en trois mouvements, ces œuvres font appel elles aussi, à des thèmes populaires, dont Corrette, très friand est parfois l’auteur : la gavotte du Premier concerto en sol majeur, évoque la chanson «la bonne aventure au gué», d’autres danses se mêlent (gigues et variations), l’auteur préconisant quelques registrations pour l’orgue parfois déroutantes, notamment dans les allegros où il préconise le «grand jeu», c’est-à-dire les jeux d’anches que sont les trompettes, clairons, et cromornes. C’est là que tout l’art de Fabio Bonizzoni intervient, tout en énergie et en finesse mélangées. Il sublime l’esprit de ces œuvres, équilibrant parfaitement les couleurs de l’orgue historique de Saint-Michel-en-Thiérache avec celles de son ensemble baroque. Le résultat est remarquable, se plaçant ainsi en tête d’une discographie déjà fournie par quelques organistes renommés (René Saorgin, François-Henri Houbart, Olivier Vernet). La prise de son est très équilibrée, restituant fidèlement cet espace unique de cette abbaye. L’orgue est bien là, tel un orgue de chambre, capté de près à égalité avec les autres musiciens. C’est sans doute la meilleure solution, l’orgue étant habituellement capté de trop loin dans ce genre de situation, et le cromorne du positif est ici d’un effet stupéfiant dans le premier allegro du disque. Saluons une nouvelle fois la qualité de cette collection Tempéraments, co-produite par Radio-France et le département de l’Aisne, qui avoisine bientôt les 40 volumes. L’orgue de Saint-Michel-en-Thiérache, au centre de cette collection reste l’un de nos plus beaux témoins pour traduire parfaitement l’esprit de la musique d’orgue du grand siècle. Le grand talent de Fabio Bonizzoni et de ses musiciens de l’ensemble Risonanza concourt grandement à cette belle réussite.

(Visited 364 times, 2 visits today)

Plus de détails

Michel Corrette (1707-1795) : Six concertos pour orgue et orchestre op. 26 ; Quatre noëls : Tous les bourgeois de Chastres, bon Joseph ecoute moy, un jour Dieu se résolut, vous qui désirez sans fin. Ensemble la Risonanza, Fabio Bonizzoni, à l’orgue historique Boizard (1714) de l’abbaye de Saint-Michel-en-Thiérache (Aisne) et direction. 1 CD Tempéraments radio-france TEM 316039, code barre 79488188352, livret bilingue français/anglais, enregistré en août 2008, durée totale 79’44’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.