bandeau RES MUSICA

Une intégrale de l’œuvre pour instruments à vent de Haydn

À emporter, CD, Musique d'ensemble

Joseph Haydn (1732-1809) : Divertimento en Fa majeur Hob. II : 1 ; Divertimento en Fa majeur Hob. II : 23 ; Divertimento en Do majeur Hob. II : 7 ; Divertimento en Sol majeur Hob. II : 3 ; Divertimento en Do majeur Hob. II : 14 ; Divertimento en Ré majeur Hob. II : D18 ; Divertimento en Sol majeur sans Hob. ; Divertimento en Ré majeur sans Hob. ; March regimento de Marschall sans Hob. ; Marcia en Mi bémol majeur Hob. VIII : 6 ; March en Mi bémol majeur Hob. VIII : 7 ; March for the Prince of Wales Hob. VIII : 3 ; Hungarischer National March Hob. VIII : 4 ; March n°1 for the Derbyshire Cavalery Regiment Hob. VIII : 1 ; March n°2 for the Derbyshire Cavalery Regiment Hob. VIII : 2 ; Introduzione de l’Oratorio « Les sept paroles du Christ » en la mineur Hob. XX : 2 ; Divertimento en Si bémol majeur Hob. II : 43 ; Divertimento en Si bémol majeur Hob. II : 46. André Rabot, Gérard Gonet, bassons, Guy Deplus, André Trouttet, clarinettes, Georges Barboteu, Michel Faucon, cors, Monique Arrignon, cor de basset, Michel Moragués, flûte, David Walter, Jean-Marie Poupelin, hautbois, Bernard Jeannoutot, trompette, Camille Verdier, Jean-Luc Thauvin, trombones, Elie Raynaud, Tuba. Les Philarmonistes de Châteauroux, direction : Janos Komives. 2 CD Arion ARN268790 ; code barre : 3325482687905. Enregistré en juin 1981 et édité par Arion en 1982, s. l., © Arion 2008. Durée : 59’46 et 56’38.

 

Pour célébrer les 200 ans de la mort de (qui auront lieu précisément le 31 mai 2009), Arion édite pour la première fois l’intégrale des compositions de Haydn pour instruments à vent. S’il existe déjà des enregistrements de pièces de ce répertoire, par exemple chez Arion, Hungaroton ou Warner Classics, c’est la première intégrale disponible à ce jour, qui regroupe les divertissements, les marches militaires et un extrait d’oratorio.

Les Philarmonistes de Châteauroux, dirigés par , emploient des tempos allègres : le ton est alerte et plein d’entrain dans les divertissements, c’est une musique claire, au cœur léger. Les musiciens ont recréé l’atmosphère de joie spontanée, sans prétention, plus légère que profonde, qui caractérise le genre. Les qualités rustiques de l’interprétation sont en harmonie avec les pièces. Un bémol toutefois : le déséquilibre entre les cuivres et les bois. Les cors notamment sont « trop » présents et écrasent les autres instruments. Certaines pages, qui auraient pu être insouciantes et sautillantes, deviennent lourdes et pesantes.

Un contraste saisissant apparaît au cours du deuxième CD, avec l’Introduzione préludant à la seconde partie de l’oratorio Les Sept dernières paroles du Christ. Après quelques marches martiales et carrées, le ton est soudain expressif et recueilli. Cette page audacieuse et intense est suivie de deux divertissements, qui viennent clore l’intégrale en renouant avec le ton badin et alerte du début.

En dépit des quelques problèmes d’équilibre, et les Philarmonistes de Châteauroux nous permettent de redécouvrir avec plaisir le son si caractéristique de l’ensemble de vents du XVIIIe siècle.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.