Au plaisir des musiciens !

À emporter, CD, Musique d'ensemble

Bartolomé de Selma y Salaverde (ca1580/90-après1638) : Canzoni, Fantasi et Correnti Da suonar ad un 2, 3, 4 con Basson continuo. Elsa Frank : bombardino, flauto, fagotto tenor et soprano. Stéphanie de Failly : violino. Sylvie Moquet, viola da gamba ; Angélique Mauillon, harpe triple ; Jean-Marc Aymes, clavecin et orgue ; Jérémie Papasergio, fagotto basso, flautino. Syntagma Amici. 1 CD Ricercar Ric 279. Code barre : 5 400439 002791. Enregistrement en l’église Notre-Dame de Centeilles (France) en août 2008. Notice trilingue : français, allemand, et anglais ; Durée : 73’13’’

 

Les œuvres ici présentées ne sont peut être pas exceptionnelles. Et sans des interprètes virtuoses et motivés, l’ennui pourrait rapidement apparaître. Mais voilà quelques jeunes musiciens amoureux et passionnés de leurs instruments anciens se sont réunis autour d’un recueil dont le compositeur d’origine espagnole, Salaverne, fut en son temps un bassoniste reconnu qui servit à la cour des Habsbourgs.

On ne connait de lui que les origines et son unique manuscrit consacré à son instrument. Il y offre aux bassonistes une liberté d’expression révélant toutes les couleurs de ces instruments à vent bien méconnus car souvent réduit à la basse continue. Ces Canzoni, Fantasi et Correnti furent dédiées à l’évêque de Breslau l’employeur de Salaverde. Les pièces contenues dans cette publication sont extrêmement variées et offre ainsi d’unir de 2 à 4 bassons accompagnés d’une basse continue.

Des Canzone où les instruments dialoguent avec une certaine jubilation et où le violon dispute avec grâce la parole aux bassons, aux Fantasia pour «basso solo» où révèle une grande virtuosité, aux courantes et autres danses qui donnent aux instruments de la basse continue le plaisir d’une ornementation légère… toutes ces pièces possèdent un certain charme nous laissant entrevoir la personnalité attachante d’un inconnu se régalant à donner du plaisir à la cour des Habsbourgs.

Tous les instrumentistes de cet enregistrement possèdent un talent d’une rare délicatesse. De la Flûte solo dans la Canzon terza, si pastorale, au violon souple, joyeux et parfois d’une tendre mélancolie de Stéphanie de Failly, à la harpe si claire et enchanteresse, d’Angélique Mauillon, les musiciens de Syntagma Amici savourent ces instants de fantaisie et nous permettent de passer un agréable moment, même si certaines pièces peuvent parfois paraître un peu répétitives. Leur conviction, leur élégance, leur talent fait tout le charme de ce disque. Un livret soigné et une prise de son souple et privilégiant la clarté d’ensemble, les aident dans leur démarche.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.