Mot-clef : Jérémie Papasergio

Bombardes et bassons en famille(s) par Syntagma Amici

Les 40 ans du label Ricercar en 2020 ont suscité de belles rééditions et la compilation d'une remarquable anthologie autour des maîtres du baroque allemand. Ils sont aussi l'occasion de ...

La Guilde des mercenaires, l’ampleur du geste

Après un premier disque consacré à la musique instrumentale de Bassano, le jeune ensemble La Guilde des mercenaires continue à creuser le sillon de la musique italienne des XVIe et ...

A Fagotto solo, hommage au basson du 18e siècle

C’est à Jérémie Papasergio, qui s’y connaît, que l’on doit cet enregistrement de haute volée de musique de chambre ménageant au basson une place d’honneur selon les vœux (presque) explicites ...

Au plaisir des musiciens !

Les œuvres ici présentées ne sont peut être pas exceptionnelles. Et sans des interprètes virtuoses et motivés, l’ennui pourrait rapidement apparaître. Mais voilà quelques jeunes musiciens amoureux et passionnés de ...

Avec la famille du basson, ça peut devenir grave !

Pour peu que l’on veuille bien s’intéresser à la musique de la Renaissance et à son immense instrumentarium, on ne pourra qu’être fasciné par sa variété et sa propension à ...

Le Poème Harmonique : La quintessence de la musique

Le XXIIIe festival de Pontoise a choisi cette année pour thème conducteur les métamorphoses dont l’époque baroque, et surtout sa musique, aimait à se jouer. Le programme «Nova metamorfosi» de Vincent ...

Les territoires de l’ombre à Royaumont

Avant les « leçons de ténèbres » chantées aux alentours de minuit selon l’ordonnance du cycle des Heures, le réfectoire des moines de l’abbaye de Royaumont plongé dans l’obscurité ce Samedi 13 ...

Je goûte en vous voyant ma part d’éternité …

On ne sait rien de Giovanni Battista Fontana si ce n’est ce que nous en livrent ces Sonate publiées à Venise une dizaine d’années après sa mort en 1641. Elle ...

Une balade printannière du côté Niçois

Nice par coutume est appelée lieu du palmier, c’est dire que cet arbre symbolise sa soi-disant absence de culture, quoique l’on donne la palme aux poètes ! Oui, les grands ...