Plus de détails

Paris, Maison de la Radio. 21-III-2009. Emerson, Lake & Palmer : Tarkus* ¤¤ ; Yes : Close to the edge* ** ¤¤ ; King Crimson : 21st Century schizoid man* ¤¤ ; Alain Thibault (né en 1956) : Volt+ (création mondiale) ; Frank Zappa (1940-1993) : The dangerous kitchen*** ; Hein Karl « Nali » Gruber (né en 1943) : Frankenstein !!¤. Ana Maria Labin***, soprano ; Simon Fournier¤, baryton ; Maîtrise de Radio-France** (chef de chœur : Sofi Jeannin) ; Ensemble de percussions Sixtrum de Montréal¤¤ ; Ensemble de la SMCQ ; direction : René Bosc*, Walter Boudreau

Festival Présences 2009

Seuls les jaloux ou les envieux trouveront à redire sur un concert produit par , sur des arrangements de , dirigé par et avec des vidéos de Jérôme Bosc. Un des films projetés avec la musique s’ouvre sur une machine à café de marque Bosch ®, la caméra d’ailleurs se déplace sur les lettres B… O… S… C… avant de passer sur l’image suivante. Les 500 ans qui séparent Hyeromimus (Jérôme) Bosch de nos contemporains sans «h» sont franchis d’un pas allègre et le dernier volet du Jardin des délices (huile sur panneau de bois, ca 1500), dont nous reproduisons deux extraits, résume assez bien l’esprit de ce concert.

Si l’œil est attiré par la vidéo, l’oreille n’a pas été oubliée : l’amplification est au maximum, la sonorisation plaquée face au public, le son compressé jusqu’à saturation. La musique peut ainsi aller percer les tympans des auditeurs pour atteindre directement le cerveau sans passer par le nerf auditif. Toutes ces sonorités écrasées ne permettent pas vraiment de se faire une idée des interprètes, mais qu’importe. Emerson, Lake & Palmer, Yes et King Crimson sont habillés dans des costumes de coupe classique trop petits pour eux. Les applaudissements mous et mines consternées de l’assistance sont la preuve que le public n’a pas compris la portée du message. Ces considérations sont aussi valables pour Volt+ d’Alain Thibault.

dans The dangerous kitchen de pour voix et électronique a failli nous sortir de cette représentation de l’enfer musical. Heureusement Frankenstein !! de HK «Nali» Gruber était là pour rétablir la donne. Non, Frankestein !! n’est pas le fruit d’un musicien classique lassé de l’apparat du concert, ce n’est pas du cabaret absurde, encore moins un Pierrot lunaire version comique. C’est l’Enfer de Hyeronimus Bosch reproduit grandeur nature dans le studio 104 de Radio-France.

Crédit photographique : © Museo del Prado, Madrid

Plus de détails

Paris, Maison de la Radio. 21-III-2009. Emerson, Lake & Palmer : Tarkus* ¤¤ ; Yes : Close to the edge* ** ¤¤ ; King Crimson : 21st Century schizoid man* ¤¤ ; Alain Thibault (né en 1956) : Volt+ (création mondiale) ; Frank Zappa (1940-1993) : The dangerous kitchen*** ; Hein Karl « Nali » Gruber (né en 1943) : Frankenstein !!¤. Ana Maria Labin***, soprano ; Simon Fournier¤, baryton ; Maîtrise de Radio-France** (chef de chœur : Sofi Jeannin) ; Ensemble de percussions Sixtrum de Montréal¤¤ ; Ensemble de la SMCQ ; direction : René Bosc*, Walter Boudreau

Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.