Plus de détails

Théodore Dubois (1837-1924) : Remember. Œuvres pour violon et piano : Sonate pour violon et piano ; Saltarello ; Andante et Scherzo-Valse ; Mélodie. Œuvres pour piano : Sonate pour piano ; Remember. Stéphanie-Marie Degand, violon ; Laurent Martin, piano. 1 CD Ligia Digital Code barre : 3 487549 901970. Enregistré du 2 au 4 novembre 2008 au Grand auditorium de Caen. Notice bilingue : français, anglais. Durée : 74’32’’

 

. Un nom qui fait frémir les harmonistes tant son fameux traité, rigoureux et précis, a fait souffrir des générations d’élèves au conservatoire. Mais compositeur ? Un mystère et un inconnu pour la plupart d’entre nous, mystère sur lequel et lèvent le voile aujourd’hui dans un enregistrement très précieux pour les mélomanes les plus curieux.

D’un point de vue musicologique, il faut noter la présence de quatre premières en termes d’enregistrements mondiaux, à savoir les Deux Pièces pour violon et piano dédiées à Jacques Thibaud, le virtuose Saltarello pour violon et piano ainsi que la Sonate pour piano et Remember (n°5 extrait des Vingt nouvelles pièces pour piano), qui donne son nom à l’album. Dans la première des Deux Pièces, Dubois fait bien ressortir son côté poétique, sa maîtrise de l’écriture, des contrechants et autres dialogues instrumentaux au sein d’un mouvement Andante parfaitement ciselé. Le violon affirme un lyrisme délectable, tandis que le piano ne reste pas en-deça dans ses réponses chantantes. Les mêmes caractéristiques peuvent être relevées dans la Mélodie pour piano et violon. Pour en revenir à l’Andante, on peut regretter des accords un peu trop prononcés dans l’accompagnement syncopé du pianiste et saluer son sens de la mesure sans outrance aucune dans les tremoli. Dans le «scherzo-valse», deuxième des Deux Pièces, l’aspect rythmique et dansant séduit l’auditeur sous la conduite des deux dynamiques musiciens, même si la mélodie de Dubois ne révèle pas une originalité particulière. Remember est également bien conçue tant par le compositeur que par le pianiste, même si, là encore, il ne faut pas chercher la nouveauté. Mais Dubois sait toucher avec des harmonies relativement simples et une ligne mélodique suave.

Mais c’est sans doute dans les trois mouvements de la Sonate pour piano que propose une partition plus inspirée, plus riche, avec de subtiles dissonances, des harmonies modales, une écriture variée mettant bien en valeur les qualités du pianiste, pianiste qui offre ici une vision épurée, un romantisme retenu, mesuré. Avec un brin de timidité. De même, la Sonate pour violon et piano invite à une vision romantique et onirique plus affirmée avec ses ruptures de caractères et autres rythmes schumanniens, une partie lyrique de violon, toujours excellent sous les doigts de , dotée de contrechants expressifs au piano.

Notons d’ailleurs que Stéphanie-Marie Degand a souhaité un montage romantique de son violon, un Gennaro Gagliano (Naples 1756) qui donne une couleur particulière à son interprétation vivante et inspirée. Elle affectionne particulièrement les instruments «d’époque» ou à montage ancien, comme elle l’a déjà souligné dans nos colonnes.

Au total, un CD à écouter, à connaître tant pour la version soignée des interprètes que pour la musique de Théodore Dubois, certes peu novatrice pour son époque, mais dont les qualités ne manquent pas. Il est vrai qu’il est difficile de percer lorsqu’on est considéré comme rétrograde ou académique parce que théoricien de la musique (cf. son Traité) et directeur du Conservatoire. Des casquettes officielles qui ont masqué l’aspect sensible de ce noble compositeur qu’il n’est pas inintéressant de découvrir …

(Visited 230 times, 1 visits today)

Plus de détails

Théodore Dubois (1837-1924) : Remember. Œuvres pour violon et piano : Sonate pour violon et piano ; Saltarello ; Andante et Scherzo-Valse ; Mélodie. Œuvres pour piano : Sonate pour piano ; Remember. Stéphanie-Marie Degand, violon ; Laurent Martin, piano. 1 CD Ligia Digital Code barre : 3 487549 901970. Enregistré du 2 au 4 novembre 2008 au Grand auditorium de Caen. Notice bilingue : français, anglais. Durée : 74’32’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.