À emporter, CD, Musique d'ensemble

Henri Ledroit, maître musicien

Plus de détails

Marc-Antoine Charpentier (1643-1704) ; Frantz Tunder (1614-1667) ; Alessandro Grandi (?-1630) ; Claudio Monteverdi (1567-1643) ; Leopold I (1640-1643) ; Cantates, airs de cours et airs religieux. Ricercar Consort. Henri Ledroit, contre-ténor. 1 CD Ricercar ; RIC278 ; Code 5 400439 002784 ; Compilation de 2008 d’enregistrements datant de 1981, 1985 et 1987 ; Textes de présentations en français, allemand, anglais ; durée 75’34’’.

 

Ce magnifique hommage à décédé il y a 21 ans, accompagne le catalogue 2009 de Ricercar. La réédition des enregistrements du contre-ténor pour Ricercar arrive à son terme avec ce volume. On plonge ainsi instantanément dans l’histoire de la musique. Histoires qui se conjuguent en l’enregistrement d’œuvres rares, par des artistes pionniers, et d’emblée à un niveau d’excellence qui laisse songeur.

La voix d’ est vibrante, fragile et douce. La diction est parfaitement naturelle sans affectations ni effets superflus. L’appui sur le texte est constant. La conduite du son est admirable car toute la tessiture est d’une homogénéité rarissime. Bien des contre-ténors vedettes du jour sont bien loin de cette aisance. L’émotion naît de sa musicalité raffinée et de la complicité avec un continuo ou des instrumentistes tous aussi sensibles musiciens que lui. Rendez-moi mes plaisirs de Charpentier, qui donne son titre à l’album et ouvre le récital, offre de suite la couleur mélancolique d’un grain de voix unique et reconnaissable à l’instant. Orphée descendant aux enfers a toute l’intensité nécessaire mais surtout une élégance princière. Orphée est bien le fils d’Apollon. Les Stances du Cid sont celles d’un amant délicat très respectueux et d’une rare sensibilité. C’est Tristes déserts qui lui arrache les couleurs les plus variées, il semble ici sans rival pour exprimer « le récit de la douleur secrète » qui habite au fond de la mélancolie amoureuse. Il paraît presque trivial de parler d’une technique vocale qui lui permet une unité de ligne avec des couleurs graves poignantes et des aigus vibrés intensément. Et quelle longueur de souffle !

Monteverdi avec une vocalisation assumée et légère offre un autre aspect de cette fabuleuse technique mise au service de la poésie avec une souplesse admirable.

Le phrasé est toujours subtil et permet une complicité de tous les instants avec ses partenaires instrumentistes qui partagent la même parfaite connaissance des styles, même si Charpentier est le plus splendidement servi.

Si ces enregistrements datent de presque 30 ans ils n’ont pas pris une ride. Même la prise de son est agréable et passé quelques secondes elle semble tout à fait contemporaine. Magnifique travail éditorial avec des textes de  ! Et iconographie admirablement choisie ! Nous avons la preuve que la valeur n’attend pas le nombre des années, et reste disponible facilement grâce à un éditeur visionnaire et courageux. Merci !

Plus de détails

Marc-Antoine Charpentier (1643-1704) ; Frantz Tunder (1614-1667) ; Alessandro Grandi (?-1630) ; Claudio Monteverdi (1567-1643) ; Leopold I (1640-1643) ; Cantates, airs de cours et airs religieux. Ricercar Consort. Henri Ledroit, contre-ténor. 1 CD Ricercar ; RIC278 ; Code 5 400439 002784 ; Compilation de 2008 d’enregistrements datant de 1981, 1985 et 1987 ; Textes de présentations en français, allemand, anglais ; durée 75’34’’.

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.