Plus de détails

Carl Philipp Emanuel Bach (1714-1788) : Concerti a flauto obligato II. Concerto in a moll Wq 166 ; Concerto in D Dur Wq 13 ; Concerto in A Dur Wq 168. Ensemble Arte dei suonatori. Flûte et direction : Alexis Kossenko. 1 CD Alpha 146. Code-barre : 3760014191466. Enregistré en l’Église de l’Assomption de la Vierge Marie du Séminaire Universitaire Catholique de Goscikowo-Paradyz, Pologne, du 30 avril au 4 mai 2008. Notice bilingue : français et anglais. Durée : 64’21’’.

 

Alexis Kossenko, jeune flûtiste révélé par la musique baroque, et l’ensemble polonais Arte dei Suonatori qu’il dirige avec une fougueuse énergie, nous offrent la suite et la fin des concertos de . Ils en avaient commencé l’intégrale par un premier enregistrement chez Alpha en 2006.

Frédéric le Grand, flûtiste passionné, fit du traverso l’instrument roi de sa cour. Carl Philipp Emmanuel Bach tenta, (en composant pour lui de très nombreuses œuvres d’une difficulté technique dont seul un grand interprète pouvait venir à bout), de trouver une reconnaissance qui ne vint jamais.

Les trois concerti que l’on trouve ici permettent au jeune flûtiste de libérer la force, la dynamique, le feu d’un compositeur qui «ouvre sous les doigts et le souffle de l’interprète des abîmes expressifs vertigineux».

Cet incroyable abîme des affects s’ouvre dans un tourbillon de cordes aux attaques franches, qui viennent dès l’allegro assai du Concerto en la mineur Wq 166, annonçant la rudesse du combat. Car ce concerto, plus qu’une discussion entre amis, est une lutte où s’exprime toute la violence des relations humaines. Concerter, c’est combattre. Le jeu du flûtiste s’allie à sa direction pour souligner jusqu’à l’extrême les tensions de cette musique. Avec une virtuosité inouïe, le souffle maîtrisé et le doigté qui se joue des difficultés, il se heurte aux attaques directes des cordes et à leurs couleurs très marquées. L’ensemble Arte dei Suonatori crée une dynamique éruptive venant chahuter, bousculer, la rhétorique sensuelle et généreuse de la flûte. Les interprètes de ce CD font du mélancolique largo du Concerto en la majeur Wq 168 un instant «à fleur de peau». Le dialogue instrumental s’y fait plus sensible à la nuit. Les cordes et le clavecin y deviennent implorants et les couleurs de la flûte plus sombres et profondes.

La douleur y est particulièrement bouleversante et on se laisse surprendre sans pathos par ces paysages intérieurs. Ils évoquent plutôt ceux de Friedrich, peintre pourtant plus tardif. L’interprétation d’ et de l’ensemble Arte dei Suonatori fait plus surgir dans ce largo le Sturm und Drang que le baroque de Carl Philipp Emmanuel Bach. «Tempête et Passion» sont ici l’expression d’une mélancolie qui cherche désespérément à s’assouvir.

Tout au long de cet enregistrement les musiciens sculptent avec fureur une pâte sonore qui chahute les formes musicales. Elle ouvre de nouveaux horizons, annonciateurs d’une musique à l’image d’un monde où l’homme est chaque jour plus en guerre avec lui-même. Les interprètes réussissent avec brio à nous faire percevoir l’originalité et la force de l’œuvre de Carl Philipp Emmanuel Bach. Une prise de son incisive et un livret précis les y aident.

(Visited 126 times, 1 visits today)

Plus de détails

Carl Philipp Emanuel Bach (1714-1788) : Concerti a flauto obligato II. Concerto in a moll Wq 166 ; Concerto in D Dur Wq 13 ; Concerto in A Dur Wq 168. Ensemble Arte dei suonatori. Flûte et direction : Alexis Kossenko. 1 CD Alpha 146. Code-barre : 3760014191466. Enregistré en l’Église de l’Assomption de la Vierge Marie du Séminaire Universitaire Catholique de Goscikowo-Paradyz, Pologne, du 30 avril au 4 mai 2008. Notice bilingue : français et anglais. Durée : 64’21’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.