À emporter, Audio, Musique symphonique

Luis de Freitas Branco, figure marquante de la musique portugaise

Plus de détails

Luis de Freitas Branco (1890-1955) : Symphonie n°2 ; Fantaisie Après une lecture de Guerra Junqueiro ; Paradis artificiel. RTÉ National Orchestra, direction : Álvaro Cassuto. 1 CD Naxos 8. 572059. Code barre : 7 4731320597. Enregistré en avril et juin 2008 à Dublin. Notice de présentation en anglais. Durée : 67’49’’

 

Naxos qui explore les moindres recoins des musiques de tous les pays s’est lancé dans une collection de titres dédiés aux œuvres du Portugais qui fut la figure marquante de la musique portugaise dans la première moitié du XXe siècle. Issus d’une grande famille aristocrate, le compositeur s’est formé à Berlin et Paris auprès d’Engelbert Humperdinck et Désiré Pâque. Dans son pays, il fut très actif dans la pédagogie et il contribua à la réorganisation du Conservatoire de musique de Lisbonne. Son œuvre symphonique témoigne de nombreuses influences en provenance d’Allemagne et de France.

Sa Symphonie n°2 (1926-1927) ouvre ce disque et présente l’art d’un bon artisan. Cette partition marquée par l’influence du chant grégorien, digère aussi des réminiscences de Franck, Bruckner et des impressionnistes français. Avec un tel mélange, le résultat de l’infusion est naturellement particulier. Si l’œuvre s’écoute avec plaisir, elle ne transporte pas pour autant : les thèmes sont plutôt plaisants mais l’instrumentation est assez malhabile et prévisible. On a ainsi l’impression d’une des toutes premières symphonies de Bruckner composée par un Claude Debussy qui suivrait des cours intensifs avec César Franck… La Fantaisie après une lecture de Guerra Junqueiro (1909) renvoie directement au Richard Strauss de Don Juan et Till Eulenspiegel mais sans la virtuosité orchestrale de l’illustre modèle.

Paradis artificiels (1910) est considéré comme une partition importante de son auteur. C’est certainement la meilleure pièce de ce disque. Elle est inspirée de l’ouvrage autobiographique de Thomas de Quincy : Confessions of an Opium Eater. L’influence française est immédiatement repérable avec une orchestration limpide et des mélodies éthérées.

Tout au long de ce disque, le chef mène avec rigueur et probité le valeureux orchestre de la RTÉ (Radio-Télévision de l’Eire / République d’Irlande). Peu connue, cette phalange est solide et homogène à défaut de présenter les pupitres les plus luxueux du monde symphonique. Ce disque sympathique et assez attachant comblera nos lacunes en matière de connaissances de la musique portugaise.

(Visited 319 times, 1 visits today)

Plus de détails

Luis de Freitas Branco (1890-1955) : Symphonie n°2 ; Fantaisie Après une lecture de Guerra Junqueiro ; Paradis artificiel. RTÉ National Orchestra, direction : Álvaro Cassuto. 1 CD Naxos 8. 572059. Code barre : 7 4731320597. Enregistré en avril et juin 2008 à Dublin. Notice de présentation en anglais. Durée : 67’49’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.