Jonathan Dove fait chanter Pinocchio !

À emporter, DVD, DVD Musique, Opéra

Jonathan Dove (né en 1959) : Les aventures de Pinocchio. Mise en scène : Martin Duncan ; décors et costumes : Francis O’Connor. Avec : Victoria Simmonds, Pinocchio ; Jonathan Summers, Gepetto ; Mary Plazas, la Fée Bleue ; Rebecca Bottone, Cricket / Parrot ; Graeme Broadbent, Marionnettiste / Juge-singe / Monsieur Loyal / Grand pêcheur vert ; Allan Clayton, Crapule ; Mark Wilde, Chat ; James Laing, Renard / Cocher ; Carole Wilson, Pigeon / Escargot ; Paul Gibson, Bonimenteur ; Ben Kerslake, Arlequin ; Gillene Herbert, Rosaura ; Nicholas Butterfield, Pantalone ; Jeremy Peaker, Docteur Chouette / Maçon ; Campbell Russell, Docteur Corneille ; Hazel Croft, Docteur Coccinelle ; Edward Thornton, Marchand de charbon ; Anthony Cunningham, Fabricant de tambours. Chœur et Orchestre d’Opera North (chef de chœur : Bernhard Schneider), direction : David Parry. Réalisation : Thomas Grimm. 1 coffret de 2 DVD Opus Arte OA 1005 D. Code barre : 8 09478 01005. Enregistré les 29 février et 1er mars 2008 au Sadler’s Wells Theatre, Londres. Sous-titres en anglais, français, espagnol, allemand, italien. Format image 16 : 9 anamorphique. Format son : LPCM Stéréo et DTS Surround. Bonus : synopsis illustré, photos des chanteurs, commentaires du compositeur, du librettiste, du metteur en scène et du chef d’orchestre. Zone 0. Livret avec photos en français, anglais, allemand. Durée : 273’(dont 154’pour l’opéra)

 

Les Clefs ResMusica

Les aventures de Pinocchio sont rien moins que le 21ème opéra du prolifique . Compositeur anglais à succès outre-Manche – il reste inconnu en terres francophones – il est encore jeune puisqu’il n’atteindra son quarantième anniversaire que le mois prochain. Se situant musicalement du côté de Britten et Bernstein, les thèmes à sensation ne lui font pas peur. En 2002, il crée un opéra télévisuel sur la mort de la Princesse Diana pour commémorer les cinq ans de sa disparition : When She Died… (Death of a Princess). Tout est dit, les amateurs de titres allusifs passeront leur chemin ! En 2006, il récidive avec un autre opéra télévisuel (genre dans lequel Britten s’était lui-même illustré avec Owen Wingrave) avec Man on the Moon, qui évoque Buzz Aldrin, le militaire qui devait être le premier homme à marcher sur la lune, mais qui passa finalement derrière le civil Neil Armstrong.

Créé au Leeds Grand Theatre en 2007 et repris rapidement et avec succès dans d’autres théâtres anglais puis aux Etats-Unis, Les aventures de Pinocchio est une production inventive, menée avec une efficacité so British. Requérant une troupe importante de 25 rôles solistes à travers une multitude de scènes différentes, on sent que le professionnalisme des comédies musicales londoniennes a été mis à contribution.

Plus fidèle au roman de Carlo Collodi que l’adaptation de Walt Disney à laquelle les spectateurs penseront inévitablement, l’opéra réintègre des scènes importantes, comme la toute première quand Pinocchio qui n’est alors qu’un morceau de bois demande, et même exige du menuisier Geppetto qu’il le transforme en pantin. Cette volonté farouche de vie explique en partie le tempérament frondeur du petit pantin et son désir ultime de devenir un vrai petit garçon. A l’inverse, la bonne conscience incarnée dans le dessin animé par Jiminy Cricket, qui accompagne Pinocchio dans ses déboires, n’existe pas de manière aussi développé dans le conte original et le livret ne lui donne qu’un rôle éphémère : Pinocchio agacé le tue en l’écrasant presto contre un mur !

Reste la question du public auquel se destine ce DVD. Les enfants ? Avec 2H30 de musique, l’opéra fait une bonne heure de trop pour le jeune public. Les parents? Le mélomane francophone ? Il commence à peine à se familiariser avec Britten et Bernstein. La meilleure introduction à cette œuvre attachante serait sans doute une version chantée en français, un peu raccourcie pour les parents, et pourquoi pas très raccourcie pour les enfants. Avis aux théâtres en quête de projets à la fois grand public et originaux, qui chercheraient à monter autre chose que l’éternel Hänsel und Gretel d’Humperdinck !

 

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.