Audio, Musique d'ensemble, Parutions

Hugues Dufourt, aux origines du son

Plus de détails

Hugues Dufourt (né en 1943) : L’origine du monde, pour piano et quatorze instruments ; Hommage à Charles Nègre, pour sextuor ; The watery star, pour huit instruments ; Antiphysis, pour flûte et orchestre. Anzuca Aprodu, piano ; Fabrice Jünger, flûte ; Ensemble Orchestral Contemporain, direction : Daniel Kawka. 1 CD Sismal records SR004. Code barre : 3-700266-849906. Enregistré en novembre 2005 (Chapelle de la Trinité, Lyon) et mai 2006 (Château de Grignan). Notice bilingue (français, anglais). Durée : 52’34’’

 

La texture orchestrale des œuvres d’ tient à de la matière sonore en fusion. Après un album consacré à Surgir et au Cyprès blanc (Timpani), la discographie monographique de ce compositeur s’agrandit d’un nouvel opus. Les œuvres présentes dans ce disque ont toutes connu de précédentes versions enregistrées, la plupart n’étant plus commercialisées à ce jour. Une entreprise courageuse et salutaire pour un des principaux compositeurs de notre temps, pris en tenaille entre la génération «Darmstadt» et la nouvelle génération.

Que ce soit dans des pièces aux dimensions chambristes ou dans des œuvres symphoniques, le travail du son chez Dufourt est un artisanat furieux, dans l’esprit de l’»Ecole spectrale» à laquelle il est souvent rattaché. L’origine du monde, qui puise son titre dans le célèbre tableau de Gustave Courbet, voit les sonorités du piano prolongées par l’orchestre, à rebours de la conception traditionnelle du concerto. L’hommage à Charles Nègre (un des premiers photographes du XIXe) présente un curieux assemblage de timbres de bois graves (flûte basse, hautbois d’amour, clarinette contrebasse, basson prenant le contrebasson) avec un vibraphone et une guitare électrique, dans une débauche hédoniste de volupté sonore. A l’inverse, The watery star est une œuvre faite de dénuement, à l’opposé des deux précédentes et de celle qui suit, Antiphysis, véritable synthèse de l’art d’.

L’ensemble de ce CD est défendu ardemment par les interprètes de ce disque, menés de main de maître par Daniel Kawka, qui sait trouver les couleurs et le souffle nécessaire pour ces œuvres exigeantes et virtuoses.

(Visited 303 times, 1 visits today)

Plus de détails

Hugues Dufourt (né en 1943) : L’origine du monde, pour piano et quatorze instruments ; Hommage à Charles Nègre, pour sextuor ; The watery star, pour huit instruments ; Antiphysis, pour flûte et orchestre. Anzuca Aprodu, piano ; Fabrice Jünger, flûte ; Ensemble Orchestral Contemporain, direction : Daniel Kawka. 1 CD Sismal records SR004. Code barre : 3-700266-849906. Enregistré en novembre 2005 (Chapelle de la Trinité, Lyon) et mai 2006 (Château de Grignan). Notice bilingue (français, anglais). Durée : 52’34’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.