À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Florilège d’airs du grand Bach par Anne Sofie von Otter

Plus de détails

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Arias, duos, sinfonias extraits des Cantates BWV 54, 197, 99, 244, 30, 35, 74, 12, 60, 117, du Magnificat BWV 243, de la Messe en si BWV 232 et de la Passion selon Saint Matthieu BWV 244. Anne Sofie von Otter, mezzo-soprano ; Karin Roman, soprano ; Thomas Medici, ténor ; Jakob Bloch Jespersen, basse ; Concerto Copenhagen, direction : Lars Ulrick Mortensen. 1 CD Archiv Production. Code barre et référence : 0 28947 77467 9. Enregistré à Copenhague, Garnisonskirken, en juin 2008. Textes de présentation et des airs en allemand, anglais, français. Durée 56’55’’

 

Dès 1987 dans l’Oratorio de Noël dirigé par John Eliot Gardiner, s’est imposée comme une extraordinaire interprète de la musique du Cantor de Leipzig. Le timbre, la longueur de souffle, l’implication dans les mots et le sens au delà du simple texte font merveille. Elle a ensuite enregistré de nombreuses pages avec les plus grands chefs. La cantatrice nous propose aujourd’hui dans ce CD des airs parmi les plus beaux écrits pour la voix de mezzo par Bach. Dès le premier air «Widerstehe doch der Sünde» de la Cantate BWV 54 son application presque maniaque dans le texte surprend et intrigue; certes le texte est important mais cette diction si précise et enregistrée de très près signe aussi les limites vocales de la cantatrice dans une tessiture si grave. Ainsi prévenus, il ne faudra plus s’attendre à une plénitude sonore, et accepter des registres inégaux. En revanche cette admirable musicienne utilise sa voix du moment pour insuffler plus que jamais une spiritualité et un souffle grandiose à ces extraits qui se suivent dans une grande variété et un plaisir constant. Ce n’est pas la voix qui importe mais la manière dont s’en sert dépassant les limites purement instrumentales. Les phrasés sont variés et l’écoute avec l’orchestre est très subtilement réalisée. Les moments magiques qui demeurent sont ses attaques de notes piano qui planent à la limite de l’audible et s’enflent à peine en toute fin de phrase. Les vocalises sont précises et légères en particulier dans le redoutable «Nichts kann mich erretten». L’entourage vocal dans les duos est de premier ordre avec une belle complicité. L’orchestre est rempli de délicatesse et dans les sinfonias la virtuosité est parfaitement assumée surtout par Lars Ulrick Mortensen à l’orgue.

Une belle prise de son offre une spatialisation agréable. La brochure donne la traduction des airs dont les textes sont si importants et si bien mis en valeur ici.

Plus de détails

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Arias, duos, sinfonias extraits des Cantates BWV 54, 197, 99, 244, 30, 35, 74, 12, 60, 117, du Magnificat BWV 243, de la Messe en si BWV 232 et de la Passion selon Saint Matthieu BWV 244. Anne Sofie von Otter, mezzo-soprano ; Karin Roman, soprano ; Thomas Medici, ténor ; Jakob Bloch Jespersen, basse ; Concerto Copenhagen, direction : Lars Ulrick Mortensen. 1 CD Archiv Production. Code barre et référence : 0 28947 77467 9. Enregistré à Copenhague, Garnisonskirken, en juin 2008. Textes de présentation et des airs en allemand, anglais, français. Durée 56’55’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.