La Scène, Spectacles divers

Müsennâ : la cité enchantée

Plus de détails

Sablé. Centre Culturel. 25-VIII-2009. « Müsennâ. Divertissements et fêtes à Istanbul au 17ème siècle ». Danse baroque : Cécile Roussat, Akiko Veaux. Danses traditionnelles turques & chorégraphie : Ümit Yumlu. Acrobates : Iris Garabedian, Hilarion Brumant. Scénographie : Elodie Monet. Costumes : David Messinger. Mise en scène, chorégraphies : Cécile Roussat & Julien Lubeck. Chant : Tolga Meric. Ensemble Cevher I Musiki. Direction, ud et serhu : Hakan Cevher. Récitant-comédien : Julien Lubek. Ensemble La Turchescha. Direction, viole de gambe, colascione et vièle : Françoise Enock. Direction musicale du spectacle, chant : Chimène Seymen

Festival de Sablé-sur-Sarthe 2009

La mélopée du ney s’élève dans la nuit du théâtre, nous invitant au songe. Ainsi le festival de Sablé ouvre pour la 31e année le livre de sable qui va s’écouler durant ces 5 dernières journées d’août, tandis que les hirondelles au dehors s’apprêtent à reprendre le voyage. La magie s’installe dès les premières secondes. Les navires de la Sérénissime fendent les brumes du rêve et la Sublime Porte est là devant nous. Musiciens, acteurs, acrobates vont durant le temps d’un spectacle féérique nous faire vivre ce monde rêvé d’un Orient baroque tellement plus vrai que les fantasmagories orientalistes du XIXe siècle.

Chimène Seymen qui chante sur scène, d’une voix envoutante est à l’origine de ce projet. Elle a entrepris un long travail de recherche aux sources des rencontres musicales entre Occident et Orient, en cette cité qui changea plusieurs fois de nom et fut un lieu de partage des cultures. Port ouvert sur la mer et la terre, sur tous les horizons, Istanbul fit de ses fêtes un lieu d’union des différences.

Avec et pour la mise en scène et la chorégraphie, Chimène Seymen a donc créé Müsennâ, invitation à un voyage en un autre temps. Celui des souvenirs de ces mondes que nous avons imaginé à la lecture des récits des voyageurs pour qui les mots et les miniatures parfois « naïves » qu’ils nous ont laissées, racontaient des histoires à ceux qui ne pouvaient partir.

est le récitant, celui qui dans un français « restitué », ambassadeur d’un roi qui vit dans un palais d’or et de glaces, part à la rencontre d’un sultan dont le Sérail est à lui seul l’image de la volupté du monde.

Les musiques de ce spectacle au son d’instruments anciens se mêlent en arabesques sensuelles et nostalgiques, mélancoliques ou joyeuses. Les deux ensembles français, La Turchescha dirigé par et turc, Cevher-i Musiki dirigé par Hakan Cevher ont été créé spécialement pour ce projet. Ils nous font entendre des sonorités aux couleurs somptueuses, lumineuses et enivrantes. De fêtes en divertissements, du Palais Topkapi aux rues d’Istanbul, la calligraphie des mots et de la musique, nous restituent des scènes à l’onirisme enchanteur. Les acrobates dessinent des courbes, les colombes font danser leurs ailes, les géants nous attendrissent et des poupées humaines et des marionnettes d’ombres se séduisent ou se dévorent. Ce spectacle est un miroir, où les paillettes d’or font scintiller nos yeux d’enfants. Costumes, décors, chant, … tout participe à l’émerveillement.

Grâce à l’audace du festival de Sablé et de son directeur, Jean-Bernard Meunier qui osent encore croire aux projets originaux des artiste, Müsenna vient vers vous. Alors n’hésitez pas, à Toulouse, Paris et dans d’autres lieux… quel que soit le nom de votre ville si ce spectacle est à l’affiche, venez savourer l’instant où résonnera « il était une fois(fwé) » dans votre mémoire. Ces mots magiques, où plutôt cette mélopée du ney qui les remplacent ici, feront pour vous de la réalité de votre ville une cité enchantée.

Crédit photographique : et Julien Lubek © Monique Parmentier

Plus de détails

Sablé. Centre Culturel. 25-VIII-2009. « Müsennâ. Divertissements et fêtes à Istanbul au 17ème siècle ». Danse baroque : Cécile Roussat, Akiko Veaux. Danses traditionnelles turques & chorégraphie : Ümit Yumlu. Acrobates : Iris Garabedian, Hilarion Brumant. Scénographie : Elodie Monet. Costumes : David Messinger. Mise en scène, chorégraphies : Cécile Roussat & Julien Lubeck. Chant : Tolga Meric. Ensemble Cevher I Musiki. Direction, ud et serhu : Hakan Cevher. Récitant-comédien : Julien Lubek. Ensemble La Turchescha. Direction, viole de gambe, colascione et vièle : Françoise Enock. Direction musicale du spectacle, chant : Chimène Seymen

Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.