Plus de détails

Bruxelles. Palais des Beaux-Arts. 31-VIII-2009 Unsuk Chin (née en 1961) : ouverture « Mad Tea Party » tirée de l’opéra Alice au pays des merveilles ; Béla Bartok (1881-1945) : Concerto pour piano et orchestre n°3 ; Claude Debussy (1862-1918) : La Mer ; Maurice Ravel (1875-1945) : La Valse. Sunwook Kim, piano ; Orchestre philharmonique de Séoul, direction : Myung-Whun Chung

Klara Festival

En prélude à la rentrée des classes, la vie musicale bruxelloise reprenait le chemin des salles de concerts avec l’ouverture officielle du Klara festival. Le septembre musical belge sera un feu d’artifice d’évènements avec une floraison de noms prestigieux (Argerich, Dutoit, Harding, Salonen, Gergiev, Rousset, Minkowski, Dudamel, Yo-Yo Ma…) digne des grands festivals internationaux. On espère tout de même que cette multiplication des évènements «hauts de gamme» ne détournera pas le public des concerts des formations nationales belges qui offrent, comme toujours, une programmation de très grande qualité avec, cette saison, l’amorce d’une intégrale Mahler partagée entre les orchestres nationaux.

En quelques années, le Klara Festival (ancienne branche bruxelloise du festival des Flandres) s’est imposé comme la manifestation musicale majeure de la rentrée bruxelloise. Il a su focaliser l’attention du public par des affiches du haut vol mais surtout par une pléiade de concerts organisés dans les lieux les plus inattendus : des stations de métro, à la gare du Midi sans oublier le hall de l’aéroport de Bruxelles-National. C’est un vent frais qui souffle dans le paysage musical même si, à force de vouloir apporter de l’originalité, on franchit les limites du mauvais goût comme les deux «clowns» grotesques qui ont prononcé l’ouverture officielle du festival.

Pour cette première soirée, Bruxelles recevait l’ sous la direction de son directeur musical . Bien que fondé en 1948, la formation coréenne se produisait pour la première fois en Europe. Aux commandes depuis 2005, a remis l’église au milieu du village et resserré les boulons de la phalange : effectif renouvelé à hauteur de 40%, forte féminisation des effectifs (un exemple à suivre en Europe), rigueur de travail et mise en place d’une programmation ambitieuse avec une large place accordée à la musique contemporaine sous la houlette de la formidable compositrice . Les résultats sont impressionnants avec une formation très homogène, au son riche et techniquement très affûtée ; les cordes et les vents mènent les débats et seuls les cuivres sont encore en retrait. Proche de la musique française, Chung sait mener avec sens de la construction La Mer de Debussy et La Valse de Ravel, même si, le chef semble parfois s’écouter diriger et écouter les timbres de son orchestre.

Mais, la grande découverte de ce concert fut le formidable et jeune pianiste coréen . Dans l’exigeant Concerto n°3 de Bartok, il fait preuve d’un sens musical inné qui se fond dans les différentes ambiances de cette partition. Sa technique et sa grande variété de couleurs lui permettent de saisir les différents contrastes de la partition avec maturité et naturel. Pour ses débuts bruxellois, le jeune homme est reçu avec mention «très bien et s’impose comme un nom à retenir par sa virtuosité réfléchie.

Crédit photographique : photo © Riccardo Musacchio

Plus de détails

Bruxelles. Palais des Beaux-Arts. 31-VIII-2009 Unsuk Chin (née en 1961) : ouverture « Mad Tea Party » tirée de l’opéra Alice au pays des merveilles ; Béla Bartok (1881-1945) : Concerto pour piano et orchestre n°3 ; Claude Debussy (1862-1918) : La Mer ; Maurice Ravel (1875-1945) : La Valse. Sunwook Kim, piano ; Orchestre philharmonique de Séoul, direction : Myung-Whun Chung

Mots-clefs de cet article

Banniere-clefdor1-aveclogo

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.