Plus de détails

Jan Dismas Zelenka (1679-1745) : I Penitenti al Sepolcro del Redentor ZWV63. Mariana Rewerski, Maddalena ; Erik Stoklossa, Davidde ; Tobias Berndt, Pietro. Collegium Vocale 1704 ; Collegium 1704. Direction, Václav Luks. 1CD Zig-Zag Territoires : ZZT 090803 ; Code Barre : 3 760009 292086 ; Enregistré en novembre 2008 à Prague, Château de Troja ; Livret en français et anglais ; Durée totale : 71’42’’.

 

En association avec le festival de Sablé, toujours prêt à encourager les programmes audacieux, le label Zig-Zag produit un CD consacré au génie méconnu de Zelenka. L’an dernier, un premier enregistrement de ce compositeur par le avait obtenu le suffrage de la critique et du public. L’œuvre choisie ici, enregistrée l’an dernier et donnée cette année au festival de Sablé n’est pas une première au disque. Un enregistrement de 1994 plutôt globalement réussi, bénéficiant du concours de l’excellente Magdalena Kozena, permettait de découvrir une œuvre brillante nécessitant un orchestre agile et des chanteurs virtuoses sachant également déclamer. Sans chercher à comparer ces réalisations espacées de près de 15 ans il faut bien reconnaître que dès les premières mesures l’orchestre du est absolument renversant et force l’admiration. Son chef Vaclav Luks adopte une direction au dramatisme très affirmé et obtient des instrumentistes des couleurs et des nuances très riches.

La très belle ouverture est portée par un souffle proche de la tempête. Par contre l’entrée du ténor fait descendre d’un cran l’intérêt et le phrasé héroïque. La fragilité de la voix n’est pas sans charmes, mais il n’y a ni couleurs, ni possibilités de réelles nuances avec une voix si modeste qui semble tout donner en permanence. Ce sera la caractéristique de tous les chanteurs, ce qui crée un déséquilibre avec la splendeur de l’orchestre qui ne va jamais diminuer. Même les récitatifs accompagnés sont splendides et généreux. Comme le livret d’une impossible rencontre entre Magdalena, Jean et David est sans force, les chanteurs, avec pourtant une impeccable diction, ne peuvent compter sur les mots pour donner un souffle dramatique à leurs interventions, airs très développés ou récitatifs. Les interventions du chœur dans le dernier air de David apportent, enfin une présence vocale digne de la magnificence de l’orchestre. Zelenka est un compositeur adroit, qui sait demander à l’orchestre ce qu’il y a de plus brillant mais se révèle un piètre dramaturge dans cet oratorio. Cet enregistrement donne finalement raison à ceux qui n’ont pas offert à Zelenka la possibilité de composer pour Dresde l’opéra qu’il a pourtant attendu toute sa vie durant. Il est bien plus inspiré dans la musique religieuse comme la Missa votiva enregistrée en 2007 et donnée l’an dernier par l’ensemble 1704. Ce CD est beaucoup plus séduisant que celui ci en raison de la relative faiblesse dramatique de l’oratorio I Penitenti al Sepolcro del Redentor au disque.

La prise de son très réverbérée est favorable à l’orchestre, mais les voix pourtant enregistrées de très (trop) prêt, se perdent un peu dans l’acoustique floue du château de Troja.

Plus de détails

Jan Dismas Zelenka (1679-1745) : I Penitenti al Sepolcro del Redentor ZWV63. Mariana Rewerski, Maddalena ; Erik Stoklossa, Davidde ; Tobias Berndt, Pietro. Collegium Vocale 1704 ; Collegium 1704. Direction, Václav Luks. 1CD Zig-Zag Territoires : ZZT 090803 ; Code Barre : 3 760009 292086 ; Enregistré en novembre 2008 à Prague, Château de Troja ; Livret en français et anglais ; Durée totale : 71’42’’.

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.