À emporter, CD, Musique symphonique

Unique version intégrale du chef-d’œuvre de Pierné

Plus de détails

Gabriel Pierné (1863-1937) : Cydalise et le Chèvre-pied, ballet intégral en deux actes et trois tableaux. Collège Vocal de la Cathédrale de Metz, chef des chœurs : Christophe Bergossi. Orchestre Philharmonique du Luxembourg, direction : David Shallon. 1 CD digipack Timpani 1C1174. Code barre : 3377891311742. Enregistré du 29 mai au 2 juin 2000 au Conservatoire de Luxembourg. DDD. Notices bilingues (français, anglais) bonnes. Durée : 73’41.

 

Voici une réédition en CD digipack qui s’inscrit idéalement dans le cadre de l’édition discographique des œuvres de Pierné par l’excellent label français Timpani, et dont on espère qu’elle ne quittera jamais le catalogue, vu la qualité exceptionnelle de la réalisation. Nous pouvons nous estimer vraiment heureux d’actuellement disposer sur CD des œuvres essentielles de (1863-1937), et cela en compagnie de celles de ses compatriotes Jean Cras, Vincent d’Indy, Albéric Magnard et autre Guy Ropartz, pour n’en citer que quelques-uns. Il fut un temps, pas si éloigné d’ailleurs, où les partitions de ces grands musiciens étaient désespérément absentes des catalogues discographiques, et Pierné était loin d’être une exception à cette pitoyable règle.

À l’époque du 78 tours, en personne avait déjà enregistré quelques-unes de ses pages les plus représentatives pour Odéon et Columbia : le curieux petit ballet de huit minutes Giration (1933) et des extraits de la musique de scène d’après le drame de Pierre Loti Ramuntcho (1908) et du ballet Cydalise et le Chèvre-pied (1915), et même la Sonata da camera pour flûte, violoncelle et piano (1927) avec Pierné au piano, gravures précieuses rééditées chez Malibran (CDRG140). Mais il fallut subir un purgatoire de trente années avant qu’un label français, Teppaz, et un chef d’orchestre d’exception, Jean-Baptiste Mari, lui consacrent tout un microsillon des débuts de la stéréophonie (réédité en CD chez Mandala).

Jean-Baptiste Mari fut instrumental dans la redécouverte de l’œuvre de Gabriel Pierné : grâce à lui, d’autres chefs d’envergure tels que André Cluytens, Pierre Dervaux ou Jean Martinon nous ont légué de précieux témoignages à la fois de leur art et de celui du compositeur messin. Mari devait éprouver une affection toute particulière pour Cydalise, puisque après son contrat chez Teppaz, il en a également gravé les deux suites de ballet chez EMI.

Restait bien évidemment à enregistrer le ballet intégral. Cydalise et le Chèvre-pied est considéré comme le chef d’œuvre de Pierné. Si sa filiation avec Daphnis et Chloé (1911) de Ravel est évidente, notamment par l’esprit de sa mythologie et l’utilisation d’un chœur sans paroles, il est néanmoins regrettable et aberrant d’avoir attendu si longtemps pour pouvoir disposer d’une version intégrale du ravissant ballet de Pierné : alors que tous les «majors» du disque ont publié une multitude d’enregistrements de Daphnis et Chloé complet, aucun n’eut apparemment la volonté d’en accomplir un seul intégral concernant le ballet de Pierné, qui n’est certes pas inférieur à celui de son illustre devancier quant à l’écriture originale, subtile, raffinée, et l’inspiration constamment imaginative d’une œuvre au coloris orchestral chatoyant rehaussé par l’utilisation de divers modes.

Aussi félicitons cette re-publication de Timpani qui a osé accomplir ce que d’autres n’ont pas réussi à finaliser : nous proposer en première mondiale une version idéale du ballet intégral Cydalise et le Chèvre-pied. De fait tout y est parfait : la beauté exceptionnelle des chœurs, la maîtrise constante des instrumentistes de l’ (et ce n’est pas le petit canard à la trompette – piste 7 La Leçon de Danse à 7’30 – qui infirmera cette appréciation, même si on reste étonné que l’oreille réputée infaillible du chef n’ait pas remédié à cette légère déficience). Quoi qu’il en soit, c’est en définitive un vibrant hommage à un chef d’orchestre admirable hélas trop tôt disparu, (1950-2000), décédé des suites d’une crise d’asthme… Et déjà pour cette raison, cela méritait bien une réédition.

Plus de détails

Gabriel Pierné (1863-1937) : Cydalise et le Chèvre-pied, ballet intégral en deux actes et trois tableaux. Collège Vocal de la Cathédrale de Metz, chef des chœurs : Christophe Bergossi. Orchestre Philharmonique du Luxembourg, direction : David Shallon. 1 CD digipack Timpani 1C1174. Code barre : 3377891311742. Enregistré du 29 mai au 2 juin 2000 au Conservatoire de Luxembourg. DDD. Notices bilingues (français, anglais) bonnes. Durée : 73’41.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.