Plus de détails

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Sonates pour piano n°29 « Hammerklavier » en si bémol majeur op. 106 ; n°19 en sol mineur op. 49 n°1 ; n°20 en sol majeur op. 49 n°2 ; Lettre à Elise WoO 59. Jean-Frédéric Neuburger, piano. 1 CD Mirare MIR 080, code barre 3 760127220800. Enregistré à La Ferme de Villefavard, en septembre 2008. Notice trilingue (français, allemand, anglais). Durée : 1h04’+ un DVD de 52’.

 

S’attaquer à une œuvre de grande maturité de Beethoven, et quelle œuvre, lorsqu’on est aussi jeune que peut sembler audacieux, mais le niveau de préparation, au moins technique, de nos jeunes pianistes modernes est tel qu’ils peuvent se le permettre, qui plus est, comme dans le cas de cet album, en donnant littéralement la leçon, Neuburger ne se contentant pas d’une simple exécution mais explique la sonate Hammerklavier dans un DVD bonus de 52’.

L’interprétation de cette immense sonate est d’ailleurs à l’image du documentaire : très sobre, extrêmement sérieuse, presque sans affect. Au moins avec Neuburger, le ramage est en accord avec le plumage et l’auditeur qui aurait préféré regarder le DVD avant d’écouter le CD, ne sera aucunement dépaysé. On peut d’ailleurs se demander si cette interprétation n’est pas un peu trop stricte, voire sévère, car, si elle impressionne elle n’emballe pas forcément spontanément l’auditeur. Et lorsqu’on y regarde de plus près, on se rend compte que le pianiste ne restitue pas toutes les très nombreuses nuances de phrasé et de dynamique indiquées par Beethoven. Reconnaissons que certaines sont bien difficiles à réaliser au piano (notamment ces alternances legato staccato) ce qui a conduit certains à penser qu’en composant cette géniale et atypique sonate, dépassant de loin tout ce qui avait été écrit jusqu’alors, Beethoven entendait peut être mentalement un quatuor voire un orchestre plus qu’un simple piano. Néanmoins, si on fait confiance au compositeur, force est de reconnaitre que bien des indications passent à la trappe, moins que chez certains, mais un peu plus que chez les meilleurs. Et on ne peut s’empêcher de penser que cette «simplification» du texte n’est pas sans effet sur la perception clinique que nous a inspirés l’écoute de ce disque. Qui a par ailleurs d’incontestables qualités, au premier rang desquelles nous placerons l’inattaquable cohérence de l’interprétation de l’opus 106, qui déborde d’ailleurs sur les deux plus «modestes» sonates de l’opus 49 qui n’en demandaient sans doute pas tant, et qui auraient pu être plus différentiées dans leur esprit de l’écrasante Hammerklavier. Les choix de tempi s’avèrent parfaitement adéquats, respectant intelligemment les proportions entre les mouvements. Tout juste pourra-t-on, et selon le tempérament de chacun, trouver l’attaque de l’Allegro initial de la Sonate n°29 un peu vigoureuse, et le tempo de l’Adagio sostenuto sans prise de risque, ce qui, peut-être, enlève à ce mouvement une partie de son caractère «hors du temps» qui plonge l’auditeur en apesanteur comme le réussissent ici les meilleurs. La structure de chaque œuvre, et même de chaque mouvement, est aussi claire qu’on puisse l’imaginer, ce qui est primordial dans une œuvre de cette ampleur. Enfin, si le son du piano reste toujours clair, il lui manque un peu de variété dans les couleurs et de pur charme, comme, sans doute, d’étendue dynamique entre piano et pianissimo.

Cela reste une version de fort bon niveau, qu’on ne dira pas d’acheter séance tenante à ceux qui possèdent déjà quelques versions de références, mais qui a déjà de quoi satisfaire l’honnête mélomane, et dont finalement l’atout décisif est peut-être l’intelligent et intéressant complément offert en DVD.

Plus de détails

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Sonates pour piano n°29 « Hammerklavier » en si bémol majeur op. 106 ; n°19 en sol mineur op. 49 n°1 ; n°20 en sol majeur op. 49 n°2 ; Lettre à Elise WoO 59. Jean-Frédéric Neuburger, piano. 1 CD Mirare MIR 080, code barre 3 760127220800. Enregistré à La Ferme de Villefavard, en septembre 2008. Notice trilingue (français, allemand, anglais). Durée : 1h04’+ un DVD de 52’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.