À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Du Vivaldi libre et vibrant au violoncelle de Roel Dieltiens

Plus de détails

Antonio Vivaldi (1678-1841) : Sonates pour violoncelle n°5 en mi mineur RV 40, n°1 en si bémol majeur RV 47, n°3 en la mineur RV 43, n°6 en si bémol majeur RV 46, n°7 en la mineur RV 44. Roel Dieltiens, violoncelle ; Ensemble Exploration. 1 CD, Klara. Code barre : 8 711801 102566. Enregistrement réalisé du 20 au 22 juillet 2009 à l’AMUZ Augustinus Music Centrum de Anvers. Notice quadrilingue (anglais, français, allemand, néerlandais) de Marc Vanscheeuwijck. Durée : environ 1’16’’

 

Les Clefs ResMusica

Dès les premières notes des Sonates d’, on ne peut qu’être saisi par la chaude couleur et la plénitude sonore du violoncelle de . Les musiciens ont travaillé sur les pratiques musicales de l’époque, tout en conservant une interprétation libre et vécue. Le disque n’est pas une démonstration de virtuosité, même si certaines pages exigent une vélocité et une adresse d’ailleurs parfaitement maîtrisées. L’énergie pétulante caractéristique de Vivaldi cède la place à l’émotion dans les Largo. Qu’il s’agisse du chagrin de certains mouvements ou du caractère dansant et gai d’autres pages, les musiciens savent l’évoquer.

L’accompagnement est remarquable par sa présence, sa qualité, et par le dialogue des voix entre elles. Le continuo est tenu par un deuxième violoncelle et par quelques instruments interchangeables – orgue ou clavecin, guitare ou théorbe. Le disque comprend deux improvisations intercalées entre les mouvements de la Sonate RV 44 : d’abord à l’orgue puis par une guitare fraîche et dansante intercalant quelques bribes vocaux. Belle initiative : l’approche, libre et talentueuse, est tout sauf figée et conventionnelle.

Le poignant Largo de la Sonate RV 40 ouvre magnifiquement le CD : les sons graves du violoncelle vibrent avec chaleur, les phrasés sont amples et choisis avec bonheur. L’accompagnement fait honneur aux instrumentistes, avec ses notes répétées, ses frottements et ses dissonances expressives : les deux violoncelles dialoguent en osmose (Rœl Dieltens et Amat Santacana au continuo), on suspend son souffle. L’Allegro qui suit contraste par son dynamisme et son balancement rythmique. Les plages lentes et rapides continuent à alterner tout au long du disque. Les Largo peuvent être rythmés (RV 47 n° 3), lyriques (RV 46 n° 1) ou opposer des motifs : l’un au rythme marqué et l’autre plus mélodique et plaintif dans la Sonate RV 43 (n° 1). Les Allegro sont dansants ou chantants, légers, vifs ou pétillants. Celui qui achève le disque et la Sonate RV 44 est tout en vivacité bondissante et alerte. Il constitue une fin joyeuse et enlevée, à la façon d’une pirouette. La prise de son et l’acoustique sont excellentes : elles permettent une présence à la fois intimiste et légère. Un seul mot : bravo.

(Visited 216 times, 1 visits today)

Plus de détails

Antonio Vivaldi (1678-1841) : Sonates pour violoncelle n°5 en mi mineur RV 40, n°1 en si bémol majeur RV 47, n°3 en la mineur RV 43, n°6 en si bémol majeur RV 46, n°7 en la mineur RV 44. Roel Dieltiens, violoncelle ; Ensemble Exploration. 1 CD, Klara. Code barre : 8 711801 102566. Enregistrement réalisé du 20 au 22 juillet 2009 à l’AMUZ Augustinus Music Centrum de Anvers. Notice quadrilingue (anglais, français, allemand, néerlandais) de Marc Vanscheeuwijck. Durée : environ 1’16’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.