Le Chopin confident de François Chaplin

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Frédéric Chopin (1810-1849) : Nocturnes. François Chaplin, piano. 2 CD Zigzag Territoires. ZZT100203. 2. Code Barre : 3 760009 292222. Enregistré du 21 septembre au 2 octobre 2009, à l’église de Bon Secours, Paris. Livret de présentation : en français et en anglais. Durée totale : 122mn

 

En cette année de bicentenaire , dans une vague déferlante de nouveaux enregistrements des œuvres de , ce disque se classera incontestablement parmi les premiers.

a choisi un piano de concert Yamaha, aux sonorités rondes et légères, tirant le meilleur parti de la capacité expressive de l’instrument.

La grande nouveauté de ce coffret réside dans l’ordre des pièces. Renonçant à suivre les numéros d’opus comme le fait d’ordinaire chaque pianiste, notre interprète dit avoir «imaginé en fonction des climats et des tonalités un agencement qui n’a d’autre dessein que de souligner la diversité et la modernité des Nocturnes». Ainsi, il commence par l’Opus 48 et termine par l’Opus 62, qu’il considère comme les deux pôles, tout en respectant l’ordre des pièces à l’intérieur d’un même numéro d’œuvre. Ouvrir le recueil avec des pièces de pleine maturité (écrites en 1841), au caractère à la fois poignant et héroïque, et terminer l’ensemble sur un autre sommet «où l’acclimatation de l’esprit belcantiste au clavier parvient à une fabuleuse apogée», modifie quelque peu nos impressions sur les Nocturnes. Ainsi, nous impose avec grand succès, aidé par une excellente prise de son, sa vision hautement esthétique.

Derrière la simplicité apparente de son jeu se cache une attention réfléchie et minutieuse et chaque pièce sonne comme une confidence du pianiste lui-même, à l’instar de Chopin qui composa les Nocturnes tout au long de sa vie créatrice à titre de confession musicale. On appréciera particulièrement les lignes mélodiques délicatement ondulantes des Opus 27 et 55, le côté grave de l’Opus 48 ou bien encore la mélancolie des œuvres posthumes en mi mineur et en ut mineur.

Un enregistrement exquis et particulièrement convaincant !

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.