Artistes, Chefs d'orchestre, Entretiens

Enoch zu Guttenberg, chef d’orchestre

Plus de détails

Méconnu dans les pays francophones, le chef d’orchestre Enoch zu Guttenberg est un animateur inspiré de la vie musicale des pays germanophones à la tête de son orchestre du KlangVerwaltung ou du festival insulaire de Herrenchiemsee.

 

ResMusica : Le festival de Herrenchiemsee célèbre, cette année, ses dix ans. Pouvez-nous présenter votre projet pour cette manifestation ? 
 : Quand nous avons commencé à travailler sur le festival, nous avons eu des remarques comme : « encore un nouveau festival ! On n’en manque pas dans la région ! ». Pourtant, le projet n’est pas d’additionner ce festival aux autres mais de façonner un projet artistique novateur, et de faire du festival, une île dans la mer des nombreuses manifestations culturelles estivales !

RM : Le thème de cette édition 2010 est « Rois soleils et royaumes des ombres ». Pouvez-vous nous présenter cette thématique ? 
EzG : Cette formule correspond bien à Louis II de Bavière. D’un côté un roi fasciné par le modèle politique français de la monarchie absolue et de l’autre une personnalité mystérieuse, échouant dans nombre de ses projets (dont ce château qui n’est pas terminé !) et déclaré aliéné mental. Même sa mort tragique est parsemée de mystères. Par extension, toutes nos personnalités, d’artistes, d’hommes ou de femmes sont tiraillées par ces deux aspects.

RM : Vous vous consacrez essentiellement à votre orchestre le KlangVerwaltung. Pourquoi cette fidélité exclusive ? 
EzG : Je suis très chanceux car cet orchestre est un véritable cadeau ! Tous les musiciens, sélectionnés après des auditions très strictes, me suivent dans toutes mes interprétations. Tous sont convaincus et persuadés par ce qu’ils font, bien au-delà d’une perfection technique et stylistique. Je ne peux pas retrouver ailleurs de tels résultats et une telle dynamique artistique. Avec le KlangVerwaltung, nous parlons la même langue !

RM : Vous enregistrez pour le label munichois Farao. Quels sont vos projets de parutions ?
EzG : Comme vous le savez, le marché du disque classique est sinistré ! Il est difficile de pouvoir enregistrer à tour de bras ! Nous pouvons compter sur la collaboration de Farao qui capte certains de nos concerts car les coûts d’enregistrements en studio sont prohibitifs ! Nous enregistrons plus pour documenter notre travail que pour conquérir les marchés mondiaux ! Nous avons sortis, en 2008, une Symphonie n°4 de Bruckner, enregistrée, en concert, au Musikverein de Vienne. Ce disque a été récompensé d’un prix Echo Klassik. Il s’agit de la principale récompense allemande pour la musique classique et c’était donc un grand honneur pour nous car, dans les prétendants, il y avait les grands orchestres d’Allemagne ! Sinon, nous venons de publier une Missa Solemnis de Beethoven et nous travaillons sur une Symphonie n°13 de Chostakovitch.

RM : Avez-vous des projets de tournées dans les pays francophones ?
EzG : Nous avions un beau projet de tournée en France, mais les concerts ont été annulés pour des raisons financières. Notre principal handicap est notre statut privé. Quand les orchestres radiophoniques ou symphoniques allemands se rendent à l’étranger, le Land paye une grosse partie des coûts, ce qui n’est pas le cas pour nous. Nous pouvons parfois partir en tournée lointaine (comme en Chine récemment) grâce à l’appui du gouvernement fédéral et du ministère des affaires étrangères. Pourtant, j’aimerai beaucoup jouer en France, à Aix-en-Provence, par exemple !

Crédit photographique : © Markus C. Hurek

Retrouvez Enoch zu Guttenbeg au disque :

Ludwig van Beethoven  : Missa Solemnis, KlangVerwaltung Chamber Choir and Orchestra, direction : . 1 CD Farao. Référence : B 108 053

Anton Bruckner, symphonie n°4, KlangVerwaltung Orchestra, direction : Enoch zu Guttenberg. 1 CD Farao. Référence : S 108 051

Joseph Haydn : Die Jahreszeiten, Chorgemeinschaft Neubeuern, KlangVerwaltung Orchestra, direction : Enoch zu Guttenberg. 2 CD Farao. Référence B 108056.

(Visited 177 times, 1 visits today)

Plus de détails

Méconnu dans les pays francophones, le chef d’orchestre Enoch zu Guttenberg est un animateur inspiré de la vie musicale des pays germanophones à la tête de son orchestre du KlangVerwaltung ou du festival insulaire de Herrenchiemsee.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.