À emporter, Audio, Musique symphonique

Boulez et Aimard pour un Ravel en angle droit

Plus de détails

Maurice Ravel (1875-1937) : Concerto pour la main gauche ; Concerto en sol majeur ; Miroirs. Pierre-Laurent Aimard, piano ; The Cleveland orchestra, direction : Pierre Boulez. 1 CD DGG. Référence et code barre : 00289 477 8770. Enregistré en février 2010. Notice de présentation en : anglais, français et allemand. Durée : 70’32.

 

Suite des aventures commune de et avec ce nouveau disque Ravel. Venant après des enregistrements : Boulez (Erato et DGG), Messiaen (DGG), Ligeti (DGG), Bartók (DGG), ce disque Ravel continue de proposer une confrontation de deux artistes qui tirent la barque dans le même sens interprétatif. Formé à la discipline de l’EIC naissant, partage, avec le vieux chef, ce souci du détail et de la logique.

Bien évidemment tous les fans d’un Ravel passionné, fauviste et éruptif (façon Argerich) devront passer leur chemin. Mais les fans de Ravel seront ravi d’entendre des artistes qui explorent les moindres recoins du texte. Tout est dosé, travaillé avec un grand respect des indications de tempo. Le travail sur les dynamiques s’avère aussi construit qu’intelligent.

Le Concerto pour la main gauche déploie une énergie et une ampleur instrumentale totales et brille sous ses doigts à la fois précis et fluides. Le Concerto en sol est cerné avec cette même attention du fond et de la forme. Le travail sur les contours instrumentaux rencontre une construction du discours tirant l’œuvre vers la précision d’une horlogerie comtoise. Mais ce qui pourrait devenir un exercice de style aride et pénible reste un grand moment de musique. L’orchestre de Cleveland est rompu, depuis des dizaines d’années, au travail avec et sa familiarité avec la musique française est proverbiale. Les couleurs sont parfaites et le fini technique des vents (captés en concert) touche la perfection absolue.

En complément, est seul face au clavier pour des Miroirs peu impressionnistes ou ondoyants mais finement coloristes et surtout d’une acuité qui montre la radicalité des choix compositionnels de Ravel. Là encore, le pianiste sait allier la modernité à l’élégance et livre une vision très personnelle mais supérieure.

Plus de détails

Maurice Ravel (1875-1937) : Concerto pour la main gauche ; Concerto en sol majeur ; Miroirs. Pierre-Laurent Aimard, piano ; The Cleveland orchestra, direction : Pierre Boulez. 1 CD DGG. Référence et code barre : 00289 477 8770. Enregistré en février 2010. Notice de présentation en : anglais, français et allemand. Durée : 70’32.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.