Mot-clef : Cleveland Orchestra

Le Cleveland Orchestra exclut deux instrumentistes

Les questions de harcèlement ou d’agressions sexuelles n’impliquent pas uniquement des chefs d’orchestre ou professeurs de conservatoires, comme le rapporte la presse américaine. Le Cleveland Orchestra s'est en effet séparé ces derniers mois de deux membres éminents de l’orchestre, son violon solo William Preucil, en poste depuis 1995 et le trombone principal Massimo La Rosa, arrivé en 2007. Il est reproché aux deux instrumentistes divers griefs d’ordre sexuel commis à ...
Welser-Möst

Welser-Möst et le Cleveland Orchestra dans la 6e de Mahler

Le passage à la Philharmonie de Paris, dans le cadre de sa tournée européenne, du Cleveland Orchestra dirigé par son actuel directeur musical, le chef autrichien Franz Welser-Möst, constitue sans nul doute un évènement musical incontournable. Sa dernière prestation l’an passé, dans la Troisième de Mahler, avait déjà suscité de nombreux commentaires. Une phalange mythique, reconnue parmi les « Big Five » américains ; un chef souvent contesté, parfois contestable, héritier d’une ...
James Feddeck

James Feddeck, conductor

"There is no replacement for reaching out and taking time to create lifelong connections to the arts." Winner of the Sir Georg Solti Conducting Award in 2013, James Feddeck has held the posts of Assistant Conductor of the Cleveland Orchestra and Music Director of the Cleveland Orchestra Youth Orchestra. In this interview, Feddeck discusses his broad musical background, guest conducting on short notice, and this thoughts for reinvigorating classical music audiences. ...
Pierre Boulez, de la posture au mythe

Pierre Boulez, de la posture au mythe

Ses déclarations lapidaires, sa musique hyper-structurée, ses lectures radicales d’un nombre sélectionné d’œuvres ont fait de Pierre Boulez un être autant haï qu’adulé. Sa maîtrise du verbe et du second degré ont traîné ses détracteurs dans le ridicule plus qu’autre chose. De la posture à la structure Seul Jean Barraqué (1928-1973) a poussé aussi loin que Pierre Boulez le principe du sérialisme intégral, terme global qui en réalité reflète l’application à la ...

Un nouveau patron pour le Saint Paul Chamber Orchestra

Bruce Coppock, directeur du Saint Paul Chamber Orchestra (Minnesota) vient d’annoncer sa démission. Son poste sera partagé entre Jon Limbacher et à la direction artistique Kyu-Young Kim. Jon Limbacher quitte donc le Cleveland Orchestra où il officiait depuis des années comme collecteur de fonds et responsable du développement. C’est un grand tournant pour l’orchestre de Cleveland, dirigé par Franz Welser-Möst, qui vient aussi de perdre son patron Gary Hanson.

Des orchestres et Google lancent Classical Live

Google a annoncé s'être associé hier à cinq orchestres : le New York Philharmonic, le London Symphony Orchestra, le Boston Symphony Orchestra, le Cleveland Orchestra et le Royal Concertgebouw Orchestra d'Amsterdam. Nommée « Classical Live », cette initiative permettra aux internautes d’écouter des enregistrements exclusifs via le service de streaming et de musique de Google.
71rCHF8KK2L._SL1500_[1]

Maazel, Les années Cleveland ou l’éloge de la virtuosité

Lorin Maazel fut titulaire de l'orchestre de Cleveland de 1972 à 1982. Il laisse un copieux héritage discographique que Decca regroupe dans un passionnant coffret de 19 CD , qui éclaire bien les orientations stylistiques du chef américain et met en évidence ses idiosyncrasies caractéristiques. Hormis une intégrale des symphonies, ouvertures et variations de Brahms, certes superbe instrumentalement mais assez peu habitée, on retrouve surtout le goût pour la rutilance sonore et ...
Image 30

Nikolaj Znaider et Cleveland illuminent Brahms

L'orchestre de Cleveland pose ses valises pour deux soirées données Salle Pleyel sous la direction de son directeur musical, Franz Welser-Möst.  L'occasion d'admirer la perfection sonore d'un des plus beaux orchestres du monde dans un programme consacré à Johannes Brahms. L'affiche ne laissait aucun doute sur l'importance de l'événement : L'orchestre de Cleveland dans un programme Brahms dans l'un des derniers grands concerts donnés dans une Salle Pleyel, encore dédiée à la ...
Lorin-Maazel-B

Lorin Maazel, un portrait

Surdoué de la musique, baguette à la précision jamais égalée, force de travail considérable, maestro charismatique, le chef d’orchestre américain Lorin Maazel est mort à l’âge de 84 ans. ResMusica revient sur la carrière de ce monstre sacré de la direction d’orchestre. Lorin Maazel fut un enfant prodige. Il fit ses débuts publics à l’âge de 8 ans dans la Symphonie inachevée de Franz Schubert ave l'orchestre de l'université de l'Idaho. ...
Photo-Credit-Michael-Pöhn-3

The Cleveland Orchestra in Paris : an event in itself

The Cleveland Orchestra has a prominent place, both among the greatest American orchestras and in music-lovers’ hearts. It is indeed legitimately considered one of the famous “Big Five,” with some of the best conductors of the twentieth century, such as George Szell, Lorin Maazel, and Christoph van Dohnanyi, having conducted it. Its chief conductor has been Austrian conductor Franz Welser-Möst for a decade now. The orchestra is in great shape, and ...

L’orchestre de Cleveland à Paris : un événement en soi

L'orchestre de Cleveland n'est plus à présenter ; une place de choix lui est assuré parmi les plus grands orchestres américains, les fameux « Big Five », ainsi que dans l'esprit des mélomanes, ce qui est somme toute légitime, quand on pense qu'il a été confié à certaines des meilleures baguettes du siècle passé, dont George Szell, Lorin Maazel et Christoph van Dohnanyi. Placé depuis maintenant une décennie sous la direction du chef ...
Print

Coffret Columbia : des gravures américaines légendaires

En un superbe petit coffret de 28 disques, Sony rassemble une partie des rééditions en CD « Masterworks Heritage » parues fin des années 90 et consacrées à des gravures marquantes de la Columbia américaine (CBS) remontant aux tout débuts de l’ère acoustique (1903) jusqu’aux années 60. Nous précisons bien « une partie », car contrairement à certaine publicité faite pour cet album, il ne s’agit pas ici de « l’intégrale de la célèbre série », ...
Mozart Uchida Ctos 9&21 (2)

Le Mozart chambriste de Mitsuko Uchida

Vingt-cinq ans après une première intégrale où les options du chef Jeffrey Tate s’accordaient mal avec la sensibilité de la pianiste japonaise, qui fut d’ailleurs fraîchement reçue à l’époque, Mitsuko Uchida revient aux concertos de Mozart. Cette fois-ci elle les dirige elle-même du piano avec le fameux orchestre de Cleveland rompu à ce répertoire depuis des décennies. On a encore dans l’oreille les interprétations de George Szell avec des pianistes ...
stravinsky sacre decca

Les Sacres du Printemps

En prélude à l’année Centenaire du Sacre du printemps, Decca plonge dans les archives d’Universal pour nous offrir un coffret, très conceptuel, mais éditorialement unique, avec 38 interprétations différentes du Sacre du Printemps, autant dans ses versions orchestrales (1913, 1921 ou 1947) que dans sa transcription pour deux pianos (1913). Certainement réservé aux collectionneurs émérites et aux fans de la partition, ce coffret n’en n’est pas moins passionnant à travers les évolutions ...
PARIS, SALLE PLEYELTHE CLEVELAND ORCHESTRA AND FRANZ WELSER-M…ST

Le Cleveland « Atomic » de Franz Welser-Möst en visite à Paris

En tournée européenne, le Cleveland Orchestra offrait aux spectateurs de la salle Pleyel deux concerts d’œuvres très classiques du répertoire symphonique, auxquelles se joignaient le plus rare Agon de Stravinsky et l’inévitable pièce américaine, en l’occurrence la Doctor Atomic Symphony de John Adams. Ce programme, assez typique des orchestres américains, avait quand même un air de patchwork, la logique rapprochant ces œuvres semblant difficile à percevoir. Toutefois la réputation d’excellence ...
Fin d’intégrale Mahler par Pierre Boulez

Fin d’intégrale Mahler par Pierre Boulez

Les célébrations des 85 ans de Pierre Boulez et des 150 ans de la naissance de Gustav Mahler étaient un bon prétexte pour publier le dernier album de son intégrale des symphonies et des lieder avec orchestre. Commencée, en 1995, avec une symphonie n°6 gravée à Vienne, cette somme se termine par cette lecture des Knaben Wunderhorn avec le Cleveland Orchestra, l’un des orchestres préférés du chef. Pierre Boulez aura ...
Boulez et Aimard pour un Ravel en angle droit

Boulez et Aimard pour un Ravel en angle droit

Suite des aventures commune de Pierre Boulez et Pierre-Laurent Aimard avec ce nouveau disque Ravel. Venant après des enregistrements : Boulez (Erato et DGG), Messiaen (DGG), Ligeti (DGG), Bartók (DGG), ce disque Ravel continue de proposer une confrontation de deux artistes qui tirent la barque dans le même sens interprétatif. Formé à la discipline de l’EIC naissant, Pierre-Laurent Aimard partage, avec le vieux chef, ce souci du détail et de la ...
Franz Welser-Möst  dirige un Wagner allégé et diététique

Franz Welser-Möst dirige un Wagner allégé et diététique

La collaboration entre Franz Welser-Möst et le label DGG se poursuit avec parcimonie mais toujours avec Measha Brueggergosman en soliste. Après une symphonie n°9 de Beethoven passablement décevante et inutile, ce disque Wagner est le bienvenu ! L’exercice est risqué pour le chef autrichien qui doit affronter le fantôme du disque légendaire de George Szell (Sony) avec ce même orchestre, toujours considéré comme l’une des meilleures anthologies Wagner. Mais à l’inverse des ...
Simon Rattle de Moscou à Londres

Simon Rattle de Moscou à Londres

EMI poursuit la mise en coffret des enregistrements de Simon Rattle. Ces deux boites cartonnées nous montrent le chef d’orchestre anglais à son meilleur dans des œuvres russes qu’il défend avec panache et brio et chez les compositeurs anglais qu’il sert, avec affection et humilité, comme tous les grands chefs insulaires. Modest Moussorgski (1839-1881) : Tableaux d’une exposition (orchestration de Maurice Ravel) ; Alexandre Borodine (1833-1887) : symphonie n°2 en mi mineur, Danses ...
Un mythe bien vivant

L’Orchestre de Cleveland, un mythe bien vivant à Paris

Un peu comme s’il arrivait en territoire miné, l’Orchestre de Cleveland sied presque trop sagement sur la scène du Théâtre des Champs-Elysées. Circonspection, crainte de décevoir sans doute malgré le prestige qui le précède... la pression semble être à son maximum. Son dernier concert sur cette même scène remonte à 1965 avec George Szell. Sous la baguette de Franz Welser-Möst, son directeur artistique depuis huit saisons (reconduit jusqu’en 2018), il entame ...
Mozart en version intellectuelle

Mozart en version intellectuelle

Mitsuko Uchida aime Mozart ! On se souvient de ses enregistrements des sonates et des concertos pour piano chez Philips. Des concertos pour piano, on devait regretter un accompagnement orchestral fonctionnel et mécanique qui s’accordait peu aux intuitions et à la sensibilité de la pianiste (Jeffrey Tate et l’English Chamber Orchestra !). Artiste en résidence auprès du Cleveland Orchestra entre 2002 et 2008, la pianiste a donné les concertos pour piano de ...
Haydn d’écoles

Haydn d’écoles par George Szell et Bruno Weil

L’année Haydn voit de nombreuses célébrations discographiques, Sony qui possède un fond de catalogue des plus impressionnants, remet en coffrets économiques différents de ses trésors. Deux écoles d’interprétations, deux époques différentes mais des résultats excellents sont au programme de ces coffrets dirigés par George Szell et Bruno Weil. Le style n’est pas une question d’époque. Bien plus que Klemperer et Beecham, autres grands anciens qui pratiquaient Haydn en concert et ...
George Szell, le refus du compromis

George Szell, le refus du compromis

Szell est un enfant de l’Empire Austro-hongrois, né à Budapest, il réalise ses études à Vienne. Parmi ses professeurs, on relève les noms des compositeurs Max Reger et Eusebius Mandyczewski, un ami de Brahms et ainsi que du pianiste Richard Robert. Dans la classe de ce dernier, il rencontre Rudolf Serkin avec lequel il se lie d’une amitié qui débouche sur de nombreuses collaborations. Szell est alors un enfant prodige ...
Perfection orchestrale, marque déposée

Perfection orchestrale, marque déposée

The Cleveland Orchestra Le premier passage à Bruxelles du Cleveland Orchestra sous la baguette de son directeur musical Franz Welser-Möst avait attiré un large public venu probablement par l’appât unique de l’orchestre étasunien connu pour la légendaire qualité de ses pupitres. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en terme de technique orchestrale et de virtuosité des musiciens le mélomane le plus exigeant n’a pas été déçu ! Les tournées sont rarement l’occasion ...
Atone et éteint

Beethoven par Franz Welser-Möst : atone et éteint

Après de brillants concerts à Lucerne et une excellente symphonie n°5 de Bruckner en DVD, on se réjouissait de retrouver le Cleveland Orchestra et son chef Franz Welser-Möst dans un tube du répertoire. On constatera d’ailleurs avec intérêt que ce disque est à placer dans le sillage d’un retour des orchestres américains (Philadelphie chez Ondine, Chicago via son label CSO, New-York et Los Angeles dans le cadre des DGG concerts) ...
Réédition …Piège à son !

Réédition …Piège à son !

Du fait d’une malheureuse juxtaposition hétéroclite de paramètres musicaux défaillants, cette lecture de la merveilleuse Symphonie n° 6 dite Tragique de Gustav Mahler génère à son écoute une immense déception. Comment George Szell (1897-1970) dont on connaît la fabuleuse carrière et l’Orchestre de Cleveland, phalange de premier plan, ont-ils pu collectionner autant de contresens ? Les intonations asthéniques, les attaques molles et les timbres mal définis défigurent ce chef-d’œuvre mahlérien composé au cours ...
Le mysticisme de l’athée ?

Bruckner par Franz Welser-Möst, le mysticisme de l’athée ?

On peut aisément s’imaginer que le marché des symphonies d'Anton Bruckner éditées en DVD est des plus étroits, et pourtant ce DVD est tout de même un évènement. Il s’agit en effet du premier témoignage de la collaboration de Franz Welser-Möst et du Cleveland Orchestra dont il assure depuis 2002 la direction musicale. Étrange paradoxe et reflet des difficultés de l’édition phonographique contemporaine, pour un orchestre qui aura fondé une ...
Deux couples célèbres de la littérature musicale française

Deux couples célèbres de la littérature musicale française

Sur un même CD Decca de la belle série australienne « Eloquence », voici réunis deux couples célèbres de la littérature musicale française : Daphnis et Chloé (1912) de Ravel sous la baguette de Lorin Maazel, et Pelléas et Mélisande (1898) de Fauré sous celle d’Ernest Ansermet. La brève et discrète suite de la musique de scène raffinée de Fauré aura d’ailleurs tout intérêt à être appréciée en premier lieu, afin de ne ...
Du beau son mais peu de passion

Du beau son mais peu de passion

Orchestre de Cleveland Les invités de prestige se succèdent en ce début de saison à la Philharmonie de Luxembourg. Après Riccardo Muti et le Philharmonia Orchestra, avant Lorin Maazel et le New York Philharmonic, le Cleveland Orchestra, accompagné de son directeur Franz Welser-Möst, venait pour la première fois au Grand-Duché, en prélude à une tournée européenne devant le mener à une résidence de cinq soirées au Musikverein de Vienne. Le concert débute ...
La machine est en marche

La machine est en marche

Festival de Lucerne (1) À force de louer les orchestres de festivals et autres formations temporaires, on en oublierait presque que la rigueur et le goût de l’excellence sont le fruit d’un travail quotidien. Fondé en 1913 et pris en main, à partir de 1946, par l’exigeant et redoutable George Szell, le Cleveland Orchestra apparaît comme l’exemple même de la perfection au service de la musique : tous les pupitres rivalisent de ...