À emporter, Audio, Musique symphonique

Rojdestvensky, père et fils !

Plus de détails

Alexandre Glazounov (1865-19366) : Concerto pour violon et orchestre en la mineur, Op. 82 ; Dimitri Chostakovitch (1906-1975) : Concerto pour violon et orchestre n°1 en la mineur, Op. 77. Sasha Rojdestvensky, violon ; State Symphony Capella of Russia, direction : Guennadi Rojdestvensky. 1 CD Nimbus. Référence NI 6123. Code barre : 0 710357 612329. Enregistré en 2007. Notice de présentation en anglais. Durée : 60’22

 

, le légendaire chef russe, met sa notoriété au service de son violoniste de fils pour un programme russe ayant, comme dénominateur commun, la tonalité de «la» mineur. Pourtant, le ton des deux œuvres est bien différent et à la limpidité presque pastorale de Glazounov répond la noirceur dramatique de Chostakovitch.

Plutôt rare au concert au disque, le beau concerto de Glazounov est assez bien servi par une lecture attentive. La sonorité du violoniste n’est pas la plus phonogénique du monde, mais elle s’adapte à l’esprit de la partition. , très inégal au disque, est ici attentif et concentré pour servir un écrin doucereux à son fils.

Les choses de compliquent avec le redoutable concerto n°1 de Chostakovitch. Il faut un solide bras et une hauteur de vue stratosphérique pour s’imposer dans cette partition et rivaliser avec les lectures légendaires de David Oïstrakh. On bute ici sur les limites du jeune homme : un bon violoniste auquel il manque une dimension en plus pour atteindre la dernière marche du podium. Dans le sarcastique «scherzo-allegro», est distancé par des violonistes qui assurent mieux techniquement : Maxim Vengerov (Teldec), Vadim Repin (Erato) ou Hilary Hahn (Sony).

Le fils Rojdestvensky possède désormais une belle carte de visite, à défaut de s’imposer comme un artiste incontournable de la scène actuelle. On parie qu’avec un patronyme pareil, il lui sera encore plus difficile de se faire une place avec deux parents aussi artistiquement importants.

Plus de détails

Alexandre Glazounov (1865-19366) : Concerto pour violon et orchestre en la mineur, Op. 82 ; Dimitri Chostakovitch (1906-1975) : Concerto pour violon et orchestre n°1 en la mineur, Op. 77. Sasha Rojdestvensky, violon ; State Symphony Capella of Russia, direction : Guennadi Rojdestvensky. 1 CD Nimbus. Référence NI 6123. Code barre : 0 710357 612329. Enregistré en 2007. Notice de présentation en anglais. Durée : 60’22

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.