À emporter, Audio, Opéra

Döbeln, nouvel opéra moderne finlandais dégrisant…

Plus de détails

Sebastian Fagerlund (né en 1972) : Döbeln, opéra en deux actes sur un livret de Jusa Peltoniemi. Anu Komsi, soprano ; Annika Mylläri, soprano, Lasse Penttinen, ténor ; Sören Lillkung, baryton ; Robert McLoud, basse. Orchestre du festival d’Opéra de Kokkola, direction Sakari Oramo. 1 SACD hybride BIS Records. Code barre : 7 318599 917801. Enregistré salle de concert de l’Opéra NorrlandsOperan, Umeå, Suède, en octobre 2009. SACD. Notice quadrilingue (suédois, allemand, anglais, français). Texte chanté bilingue (suédois, anglais). Durée : 59:00

 

Sebastian Fagerlund_Dobeln_Sakari Oramo_BIS RecordsCe premier opéra de constitue une date phare dans l’histoire de la musique finlandaise contemporaine. Sa modernité contrôlée le rend à la fois abordable et peu banal. L’histoire d’abord ! Döbeln, gravement blessé à la tête lors d’une bataille en 1789 se retrouve sur la table d’opération.

Afin de diminuer la douleur il reçoit des drogues qui provoquent des hallucinations. Il vit des évènements de la guerre de Finlande qui se dérouleront dans le futur. Le grotesque trouve son comble lorsqu’il se croît changé en lote ! L’atmosphère ensuite ! La libération du réalisme étroit devient envisageable par le biais de l’expression de l’obscurité et de l’arbitraire. La musique enfin ! Quinze instrumentistes et cinq solistes vocaux chantant plusieurs rôles. Les lignes instrumentales adoptent parfois un climat statique et minimaliste, parfois des passages rapides et rythmés stimulés par l’aventure onirique de Döbeln. Les chanteurs à l’instar de la musique elle-même s’expriment par différents modes allant des mélodies d’aria aux sections ambitieuses coloratures en passant par la pratique de l’élocution et du sprechgesang. L’ensemble s’appuie probablement sur une connaissance de la musique post-moderne mais le résultat la dépasse sûrement et l’emmène vers des horizons nouveaux bien que jamais révolutionnaires. Les qualités dramatiques de Döbeln ! Elles résultent parfaitement de la démarche créatrice de , riches d’une authentique et personnelle puissance dramatique grâce à laquelle il ne se cantonne pas excessivement dans l’autosatisfaction rassurante des tics et habitudes sonores assommantes du modernisme encarté. Il réussit à s’en affranchir partiellement et à maîtriser les habituels caprices syncopés, les incontournables cris stériles, les inévitables sections motoriques froides et paradoxalement sédatives. Commandé par l’Opéra de Kokkola (ville de la côte ouest de la Finlande), Döbeln fut créé en juillet 2009 avec un réel succès public et critique. BIS nous en propose une excellente captation réalisée à Umeå (Suède) sous la direction du chef finlandais parfaitement dans son élément et apte à nous donner de cet opéra la meilleure parure possible. On l’écoute (et le découvre) sans déplaisir aucun mais ne nous emporte presque jamais au sublime et à l’éternel.

(Visited 90 times, 1 visits today)

Plus de détails

Sebastian Fagerlund (né en 1972) : Döbeln, opéra en deux actes sur un livret de Jusa Peltoniemi. Anu Komsi, soprano ; Annika Mylläri, soprano, Lasse Penttinen, ténor ; Sören Lillkung, baryton ; Robert McLoud, basse. Orchestre du festival d’Opéra de Kokkola, direction Sakari Oramo. 1 SACD hybride BIS Records. Code barre : 7 318599 917801. Enregistré salle de concert de l’Opéra NorrlandsOperan, Umeå, Suède, en octobre 2009. SACD. Notice quadrilingue (suédois, allemand, anglais, français). Texte chanté bilingue (suédois, anglais). Durée : 59:00

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.