Robbins avant West Side Story

À emporter, Danse , DVD, DVD Danse

Jerome Robbins’NY Export : Opus Jazz. Chorégraphie : Jerome Robbins (1958). Musique : Robert Prince. Réalisation (2010) : Henry Joost et Jody Lee Lipes. Production exécutive : Ellen Bar et Sean Suozzi. Avec les danseurs du New-York City Ballet. 1 DVD Bel Air Classiques 2010 BAC060, avec le soutien du CNC. Pas de livret. Pas de sous-titrage. Code barre : EDV 1681 BAC060 / 3 760115 300606. Format image : 1. 78/1 Grand écran. Format son : 5. 1 Dolby Digital. Zone 0. Durée : 46 ‘

 

Les Clefs ResMusica

Premier film sur une chorégraphie de depuis West Side Story, NY Export : Opus Jazz fait revivre un ballet conçu par le chorégraphe américain en 1958 pour sa compagnie éphémère, Ballets USA. Précurseur des danses urbaines, on y trouve en germe tout ce qui fera le succès, trois ans plus tard, de la comédie musicale West Side Story à Broadway : les mauvais garçons, les bandes, mais aussi les allumeuses, le tout sur des rythmes jazz ou latinos (mambo, cha cha…) prisés par la jeunesse de l’époque.

Remarquablement composé, énergique et musclé, le ballet marquait une rupture dans l’œuvre de Robbins en introduisant la danse populaire. Créé à Spolète, en Italie, il connaîtra une tournée triomphale en Europe et aux Etats-Unis avant de faire l’objet d’une diffusion à la télévision américaine (émission proposée dans les bonus). Ce ballet, formel et abstrait, inspirera sans doute aussi des réalisateurs comme Jacques Demy une dizaine d’années plus tard, dans Les demoiselles de Rochefort.

Tourné en 2010 dans des lieux symboliques de New-York avec des danseurs du New-York City Ballet, le film d’aujourd’hui rend hommage à la jeunesse de ses interprètes. Il utilise NY Export : Opus Jazz comme la trame d’un scénario urbain, dont aurait pu se saisir le réalisateur Gus Van Sant. En baskets, jean et tee-shirts, les danseurs de la célèbre compagnie new-yorkaise se coulent au gré des cinq séquences dans des décors naturels époustouflants, faisant écho aux décors originaux. Une piscine en plein air désaffectée pour la scène d’ouverture, un hangar filmé la nuit pour les « Statics », la salle de sport d’une école pour les « Improvisations », les rails en friche du métro aérien pour un remarquable duo au soleil couchant ou la scène d’un théâtre pour la séquence finale.

Le DVD offre en prime deux formidables bonus, qui permettent d’en savoir plus sur les circonstances de la création. Le premier, « A ballet in sneakers » est un documentaire sur le tournage du film de 2010, avec des interviews des danseurs d’époque, du maître de ballet, des réalisateurs et des danseurs d’aujourd’hui. Le second, «  : Ballets USA » est le documentaire proposé en 1958 aux téléspectateurs américains pour leur faire connaître le chorégraphe et sa compagnie, Ballets USA. Un précieux témoignage de cette période faste de la danse américaine.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.