Portraits d’étoiles de l’Opéra de Paris : quelques grammes de douceur…

À emporter, Danse , DVD, DVD Danse

Danseurs étoiles de l’Opéra de Paris. Documentaire en 4 parties : Agnès Letestu, une Etoile à la sensibilité d’artiste. Patrice Bart, portrait d’un Seigneur du ballet. Clairemarie Osta, une Etoile dans l’âme. José Martinez, un Hidalgo au Palais Garnier. Réalisateur : Jean-Marie David. Producteurs : Marie Mitterrand et Jean-Baptiste Martin. 1 DVD CasaDei Productions. Langue : français. DVD-R-Pal. 16/9. Son stéréo. 4 x 26 minutes.

 

«Elle ne suit pas la musique, elle la suscite», commente joliment le comédien Jean-Laurent Cochet à propos de .

, , ,  : quatre danseurs étoiles mis en lumière par la caméra de Jean-Marie David dans une série de documentaires de 26 minutes chacun.

Les étoiles se livrent, évoquent leur parcours, leur quotidien, leurs rêves et leur jardin secret. Ces femmes et ces hommes, à la fois simples et extraordinaires, font mentir l’idée du danseur éthéré non ancré dans la réalité. Lucides et conscients de la singularité de leur univers, ils placent la barre très haut, à la scène comme à la ville.

En exploitant la diversité de ces personnalités, unies dans une même quête de perfection esthétique, le réalisateur a su tisser un univers touchant. On est frappé par l’incroyable curiosité d’esprit de ces artistes, ainsi que par leur dynamisme créatif qui embrasse d’autres arts que la danse. On découvre que le stylisme est une autre manière pour Agnès Letestu d’exprimer son goût de la scène. On se délecte en regardant exécuter un numéro de claquettes ou évoquer les bienfaits du yoga. On apprend que si la plongée sous-marine est une passion commune à nombre de danseurs, c’est parce qu’elle leur procure une sensation d’apesanteur rêvée, eux qui doivent constamment lutter contre la gravité sur scène. Et lorsque le Maître de ballet part à la rencontre de la petite danseuse de Degas au Musée d’Orsay, on comprend que l’Opéra de Paris est indissociable de la notion de pérennité. Cette même pérennité qui fait de un pédagogue aussi compréhensif qu’exigeant, auprès des petits rats de Nanterre auxquels il inculque son Scaramouche : «Je me retrouve dans chacun de ces enfants», explique-t-il.

La narration ainsi que les archives photographiques et vidéos, contribuent à créer une atmosphère intimiste qui sied à l’humilité de ces artistes. La réalisation, cohérente et élégante, permet d’aller à l’essentiel. Les fans de ballet se régaleront avec les nombreux extraits de danse. Quant aux novices, ils savoureront ces quelques grammes de douceur…tout simplement.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.