Audio, Musique symphonique, Parutions

William Steinberg dirige Mahler : le chaînon manquant ?

Plus de détails

Gustav Mahler (1860-1911) : Symphonie n°2 en ut mineur « Résurrection ». Stefania Woytowicz, soprano ; Anny Delorie, contralto ; Kölner Rundfunkchor, direction : Herbert Scherrus ; Orchestre symphonique de la WDR de Cologne, direction : William Steinberg. 1 CD ICA Classics. Référence 5001. Code barre : 5 060244 550018. Enregistré en septembre 1965. Notice de présentation en : anglais, allemand et français. Durée : 79’38

 

Grand chef d’orchestre, père de Pinchas Steinberg, a surtout fait carrière aux Etats-Unis. Ses passages à la tête des orchestres de Boston et surtout de Pittsburgh, restent des grands moments de la musique aux USA. Enregistrée lors d’une invitation du chef à diriger l’orchestre de la radio de Cologne, cette lecture de la symphonie n°2 de Mahler, est historiquement importante. En effet, elle documente un passage de relais, entre des mahlériens légendaires (Klemperer, Fried, Walter, Stokowski, Schuricht) qui avaient vu le compositeur diriger et de nouveaux propagateurs de sa musique (Ormandy, Scherchen et évidement Bernstein).

C’est également une époque où les tempi sont rapides et où les chefs ne cherchent pas à sur-jouer, ni sur-interpréter les indications de la partition. Steinberg dirige donc un Mahler franc et altier qui va droit au but. Il fait même le tour de la pièce en moins de 80 minutes ! Bien évidemment, ce Mahler lapidaire et énergique n’est pas sans risques et sonne parfois de manière un peu creuse (mouvements centraux). Mais, cette relative absence de profondeur est compensée par une précision et un sens inexorable de la progression dramatique avec un final mené de manière exemplaire. L’orchestre de la radio de Cologne, inexpérimenté en terme de Mahler, se sort au panache des difficultés de la partition même si les timbres et les interventions sont parfois assez aigres.

Bien évidement, la discographie est abondante et les références sont multiples, même chez les grands anciens : Klemperer (Decca et Emi), Walter (Sony), Bernstein (Sony), mais cette version est le reflet d’une époque et complète utilement la discographie sinistrée d’un musicien d’importance. Qui plus est, on pense que nombreux seraient ceux qui troqueraient ce disque contre les trois-quart des lectures insipides et intellectualisées de nos années 2010.

(Visited 308 times, 1 visits today)

Plus de détails

Gustav Mahler (1860-1911) : Symphonie n°2 en ut mineur « Résurrection ». Stefania Woytowicz, soprano ; Anny Delorie, contralto ; Kölner Rundfunkchor, direction : Herbert Scherrus ; Orchestre symphonique de la WDR de Cologne, direction : William Steinberg. 1 CD ICA Classics. Référence 5001. Code barre : 5 060244 550018. Enregistré en septembre 1965. Notice de présentation en : anglais, allemand et français. Durée : 79’38

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.