FBS-ResMusica-mégaBannière

La toile sonore de Vincent Laubeuf

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Vincent Laubeuf (né en 1974) : A travers un monde dénaturé ; Raréfaction ; Une histoire de désordre ; Passacaille (ou presque) ; Sous terre/Exploration ; Seuil, Territoires. Œuvres sur support. CD Motus 310016. Code barre 3 566123 100166. Notice bilingue (français, anglais). Durée : 73’56’’

 

Pour son premier album monographique sous le label Motus, réunit six pièces acousmatiques couvrant une période de dix années (2000-2009) qui permettent d’appréhender toutes les facettes de son travail de studio.

Et dès la première pièce de cet enregistrement, c’est la singularité du matériau et la finesse des textures qui suscitent l’intérêt et créent la tension de l’écoute ; de manière récurrente, Laubeuf opère des allers/retours stratégiques entre sons de synthèse et bruits de nature pour jouer ensuite avec maestria sur l’interférence de ces deux mondes : tel est le propos de A travers un monde dénaturé où il met à l’œuvre une matière riche et scintillante, toujours vivante. Raréfaction – qui donne son titre à l’album – accueille la voix et la poésie d’Hervé Bauer ; dans une polyphonie transparente à fleur de sons et de gestes, Laubeuf tisse un lien fragile et sensuel entre le mot et son décor sonore toujours suggéré. La matière se colore, les contours s’affirment et les sons s’obstinent dans Une histoire de désordre puis dans Une Passacaille (ou presque) qui regorge de trouvailles sonores et réactive ici le principe d’un ancien modèle formel. Sous terre/Exploration déroule une toile sonore presque pastorale (orage compris) dans un parti pris hédoniste et plutôt solaire en dépit de son titre. C’est la même exigence dans le choix du matériau et l’ordonnance des plans sonores qui président à l’élaboration de Seuils, territoires (2008), une pièce qui a été crée sous la verrière du Grand Palais lors de l’exposition Monumenta de Friedrich Serra ; mais ici la profondeur de champ et l’étirement spatio-temporel se mesurent à l’aune monumentale des lignes architecturales.

Banniere-clefdor1-aveclogo

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.