À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Les débuts prometteurs d’une anthologie de l’orgue catalan

Plus de détails

Antoni Martin i Coll (1671-1733) : Quatre chansons catalanes. Gabriel Menalt (1657-1687) : Tiento de Ir to ; Sacris solemnis ; 3 Vers partit ; Gaitilla ; Tiento de falses ; 2 Pange lingua ; Tiento partit ; Versos de salmodia. Joan Baseia (1679-1687) : Gaitilla. Pere Alberch-Vila (1517-1582) Tres tientos. Francesc Espelt (mort en 1712) : Sacris solemnis ; Kyrie de 5è to ; Pange lingua. Bernabé Iriberia (mort en 1677) : Tiento de falses. Andrés Cea à l’orgue Josep Boscà (1690), restauration Gerhard Grenzing, de l’église Sainte-Marie de Cadaqués (Girona-Catalunya). 1 CD Tritò TD0080. Code barre 8437011311078. Enregistré en Septembre 2010. Livret trilingue catalan/espagnol/anglais. Durée totale 68’52’’. (Volume 1).
Josep Elies (1690-1771) : Peça onzena, en forma de concert ; Tocata dotzena. Joan Vila (1711-1791) : Obra cromàtica de primer to punt alt. Josep Teixidor (1752-1814) : 12 Glosses sobre l’himne Sacris solemnis. Ramon Carnicer (1789-1855) : Sis sonates de Manorca. Magì Pontì (1815-1883) : Ofertori per a orgue. Miquel Gonzàlez à l’orgue Blancafort (2003) de l’église Sant Andreu de la Selva del Camp (Catalunya). 1 CD Tritò TD0064. Code barre 8437003939174. Enregistré en Avril 2009. Livret trilingue catalan/espagnol/anglais. Durée totale 68’52’’. (Volume 2).

 

Depuis quelques années, l’éditeur Tritò s’attache à nous faire découvrir la culture musicale catalane, au travers de publications diverses : livres, partitions musicales et disques. Ces parutions sont du plus haut intérêt car elles nous permettent de découvrir tout un monde musical jusqu’ici quasiment inconnu. Ces deux premiers volumes consacrés à l’orgue catalan sont la suite logique de cette découverte, à la fois de textes musicaux, depuis édités par Trito, et aussi d’instruments catalans neufs ou restaurés. Il est vrai que cette partie de l’Espagne a beaucoup souffert lors de la guerre civile de 1936, et que la quasi-totalité des orgues anciens furent irrémédiablement détruits. On compte aujourd’hui sur les doigts de la main les pauvres rescapés, dont le magnifique instrument de Montblanc, ou celui de Torroja del Priorat. Cependant, de nombreux buffets, vidés de leur contenu ont survécu, et le matériel sonore et mécanique a été reconstitué. C’est le cas ici de l’orgue de l’église de Cadaquès, petit village paradisiaque de la «costa brava», célèbre grâce au peintre Salvador Dali qui en était natif. Le répertoire proposé ici est un panorama de la musique d’orgue catalane aux XVI° et XVII° siècles, avec notamment quelques figures remarquables dont Gabriel Menalt, qui constitue l’épine dorsale musicale de ce récital. Nous retrouvons là les formes habituelles, tientos variés, ou pièces de recherche, hymnes et versets. C’est le discours d’un musicien inspiré qu’ distille avec une rare subtilité. Cette période a produit des styles de pièces comparables aux écoles voisines du pays valencien, ou de l’Aragon. Ce sont des mélodies de basse ou de dessus, rappelant parfois quelque danse ou instrument ancien (Gai tilla). L’esthétique des orgues catalans diffère sensiblement de celles d’autres régions de l’Espagne : il y a ici, entre autres, la présence d’un petit positif de dos, très direct, sur lequel peut s’appuyer une registration faite seulement de flûtes aigues. Les jeux d’anches sont plus discrets qu’en Castille, sans pour autant se passer des incontournables chamades. La reconstitution du facteur Gerhard Grenzing, installé lui-même en Catalogne, s’inspire largement des modèles anciens. Tout ceci concourt à nous faire découvrir de la meilleure manière ce monde particulier de l’orgue catalan, dont Caraques demeure désormais l’un de ses meilleurs exemples.

Le deuxième volume, proposé sous les doigts de Miquel Gonzalez, catalan lui-même, nous fait entendre un orgue neuf situé à la Selva del Campo. Ici le facteur catalan Blanquefort de Monserrat a placé l’instrument sur une tribune latérale près du chœur, de manière traditionnelle dans le sud de l’Europe. Etagé sur trois plans manuels plus un pédalier assez fourni, cet orgue, d’esthétique tournée vers l’avenir offre des possibilités élargies. La musique de ce volume contraste avec celle du précédent, les goûts musicaux ayant évolué, vers le classicisme avec des pièces rappelant Haydn, et le romantisme avec ses offertoires orageux. On sent à la fois un affaiblissement dans la force de l’écriture, mais compensé par un discours résolument charmeur et plaisant. De plus en plus, les œuvres peuvent s’adresser au piano, l’écriture spécifique de l’orgue s’estompant peu à peu.

Le jeu de Miquel Gonzales, spécialiste de ce répertoire, est remarquable, par son approche vivante et séduisante.

Grâce à ces deux disques, dont la prise de son est très soignée, nous pouvons déjà nous faire une première idée de ce répertoire et des orgues qui s’y rapportent. Il est à souhaiter que d’autres volumes viennent compléter encore cette approche. Les œuvres patiemment éditées et publiées par Tritò, ainsi qu’un parc d’orgues catalans grandissant, sont là pour permettre de continuer le chemin. Le site www. trito. es propose l’ensemble du travail déjà effectué.

(Visited 243 times, 1 visits today)

Plus de détails

Antoni Martin i Coll (1671-1733) : Quatre chansons catalanes. Gabriel Menalt (1657-1687) : Tiento de Ir to ; Sacris solemnis ; 3 Vers partit ; Gaitilla ; Tiento de falses ; 2 Pange lingua ; Tiento partit ; Versos de salmodia. Joan Baseia (1679-1687) : Gaitilla. Pere Alberch-Vila (1517-1582) Tres tientos. Francesc Espelt (mort en 1712) : Sacris solemnis ; Kyrie de 5è to ; Pange lingua. Bernabé Iriberia (mort en 1677) : Tiento de falses. Andrés Cea à l’orgue Josep Boscà (1690), restauration Gerhard Grenzing, de l’église Sainte-Marie de Cadaqués (Girona-Catalunya). 1 CD Tritò TD0080. Code barre 8437011311078. Enregistré en Septembre 2010. Livret trilingue catalan/espagnol/anglais. Durée totale 68’52’’. (Volume 1).
Josep Elies (1690-1771) : Peça onzena, en forma de concert ; Tocata dotzena. Joan Vila (1711-1791) : Obra cromàtica de primer to punt alt. Josep Teixidor (1752-1814) : 12 Glosses sobre l’himne Sacris solemnis. Ramon Carnicer (1789-1855) : Sis sonates de Manorca. Magì Pontì (1815-1883) : Ofertori per a orgue. Miquel Gonzàlez à l’orgue Blancafort (2003) de l’église Sant Andreu de la Selva del Camp (Catalunya). 1 CD Tritò TD0064. Code barre 8437003939174. Enregistré en Avril 2009. Livret trilingue catalan/espagnol/anglais. Durée totale 68’52’’. (Volume 2).

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.