À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Tout l’enthousiasme de quatuor belge Alfama

Plus de détails

Hugo Wolf (1860-1901) : Serenade ; Anton von Webern (1883-1945) : Langsamer Satz ; Arnold Schoenberg (1874-1951) : Presto ; Felix Mendelssohn (1809-1847) : Capriccio op. 81/3 ; Piotr Illytch Tchaikovsky (1840-1893) : Quartettsatz ; Benjamin Britten (1913-1976) : Alla Marcia ; Jean Sibelius (1865-1957) : Andante festivo ; Sergei Rachmaninov (1873-1943) : Romance. Quatuor Alfama. 1CD Fuga Libera. Reference FUG 582. Code barre : 5400439005822. Enregistré à Flagey, Studio 1 (Bruxelles) les 20-21 et 26 décembre 2010. Notice trilingue (néerlandais, français, anglais). 56’30’

 

Quatuor AlfamaLe répertoire pour quatuor à cordes est riche de monuments et de sommets mythiques. Il comprend également quelques pièces moins ambitieuses, en un mouvement, dans lesquelles le a choisi de piocher pour ce disque très séduisant. Certes, la plupart de ces pages sont des œuvres de jeunesse qui laissent entrevoir l’habileté de leur auteur mais qui ne reflètent pas encore le génie de leur expression de maturité respective. Toutefois, il n’est pas impossible d’y trouver des pépites, comme le (relativement) célèbre Langsamer Satz de Webern, loin des aphorismes dodécaphoniques qui ont rendu le compositeur célèbre, mais d’une passionnante densité postromantique.

Jeune formation belge composée de deux francophones et de deux néerlandophones, le –qui considère ce type de formation comme une « démocratie à la fois impossible et souhaitable »- prouve que des musiciens issus des deux communautés du pays peuvent travailler en bonne intelligence. Et quoiqu’il leur manque encore un caractère personnel, une véritable marque de fabrique qui leur permettrait de s’imposer parmi la concurrence internationale, l’alchimie opère. Cohérence et souplesse sont toujours au rendez-vous (Wolff, Sibelius) tandis que le sens de la respiration magnifie le Quartettsatz de Tchaikovsky -tout comme à la marche de Britten, la formation y imprime un très joli relief. Très à l’aise avec le contrepoint (le passage fugué du Capriccio de Mendelssohn en est l’exemple le plus patent), c’est avec une vigueur virile que le rend le Presto de Schoenberg, page de 1895 qui montre une influence dvořakienne plutôt inattendue. Très réussie, la lecture du Langsamer Satz de Webern est rehaussée d’un magnifique dégradé de nuances dynamiques.

Servis par une prise de son excellente et l’habituelle qualité éditoriale du label Fuga Libera, les Alfama signent ici carte de visite qui ravira les plus exigeants –ceux-ci regretteront juste l’absence du Quartettsatz de Schubert. Cet exercice de style réussi haut la main, on attend maintenant qu’ils « confirment » dans des pièces à l’architecture plus complexe ce qui, au vu des aptitudes qu’ils montrent ici, ne devrait poser aucun problème.

(Visited 57 times, 1 visits today)

Plus de détails

Hugo Wolf (1860-1901) : Serenade ; Anton von Webern (1883-1945) : Langsamer Satz ; Arnold Schoenberg (1874-1951) : Presto ; Felix Mendelssohn (1809-1847) : Capriccio op. 81/3 ; Piotr Illytch Tchaikovsky (1840-1893) : Quartettsatz ; Benjamin Britten (1913-1976) : Alla Marcia ; Jean Sibelius (1865-1957) : Andante festivo ; Sergei Rachmaninov (1873-1943) : Romance. Quatuor Alfama. 1CD Fuga Libera. Reference FUG 582. Code barre : 5400439005822. Enregistré à Flagey, Studio 1 (Bruxelles) les 20-21 et 26 décembre 2010. Notice trilingue (néerlandais, français, anglais). 56’30’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.