Archives de l’auteur : Nicolas Derny

Tabea Zimmermann/Kirill Gerstein, pour rendre à César…

Lors de la parution du premier disque du duo Tabea Zimmermann/Kirill Gerstein, nous regrettions l’absence au programme de la sonate sœur de l’op.120/2, dont nous appréciions la très belle interprétation. ...

Sviatoslav Richter face à lui-même

Datés sur la pochette de 1959 (alors que l’œuvre de Tchaïkovski a été captée l’année précédente) ces enregistrements de Sviatoslav Richter réédités par le label Melodiya font-ils « doublon » avec le ...

Dispensable Telemann avec Lara Hall

Puisqu’en 1723, elles n’ont pu engager « le meilleur » (Georg Philipp Telemann), les autorités municipales de Leipzig ont finalement confié le poste de Kantor de la Thomaskirche au « ...

Honegger à hauteur d’homme

« Sans doute la plus difficile d’exécution et de compréhension de ses cinq sœurs, elle est écrite dans un langage plus heurté et moins dépouillé que les suivantes ». Voilà ce que ...

Pieter Wispelwey joue Bach : suite(s)

Et de trois ! Troisième enregistrement des Suites pour violoncelle seul de Bach par Pieter Wispelwey. Quoi de neuf par rapport au précédent – une référence (Channel Classics) – il ...

Mathieu Dupouy et l’élégance du Hérisson

Hormis le mouvement lent de l’Hob.XVI :50, c’est à Londres, que Joseph Haydn écrit ses trois dernières sonates pour piano (1794-1795). On ignore dans quel ordre il les compose mais on ...

Nadège Rochat, jeune fille (trop) sage

Si la valeur n’attend pas le nombre des années, certains musiciens arrivent un peu « tendres » sur un marché discographique où il est plus que jamais difficile de se faire une ...

Oïstrakh et Rostropovitch sur un nuage

Né dans ce qui était encore un empire au cours de la même décennie que Heifetz et Milstein, Oïstrakh est le seul d’entre eux à ne pas avoir quitté l’Union ...

Le Quatuor Mandelring pèche (encore) par trop de perfection

Il peut paraître paradoxal que la critique se morfonde de l’absolue perfection technique d’un interprète ou d’une formation. Pourtant, les reproches qu’il nous faut (encore) adresser au Quatuor Mandelring sont ...

Bronislaw Gimpel, virtuose « old school »

L’art de certains violonistes du passé est intemporel. D’autres se démodent plus irrémédiablement. Né en 1911 à Lviv, dans ce qui est aujourd’hui l’Ukraine et disparu en 1979 à Los ...

Dimitri Kitaenko met la Pathétique en conserve

Toute nouvelle gravure d’une œuvre aussi rabâchée que la Symphonie n°6 de Piotr Ilitch Tchaïkovski doit être motivée par la volonté d’apporter quelque chose de neuf à notre perception de la ...

Daniil Trifonov, graine de génie

Les vainqueurs (et vaincus) du Concours Tchaïkovski n’ont pas forcément pour principale qualité de faire dans la dentelle et passent souvent pour pouvoir envoyer au tapis les « poètes » du Concours ...

Andrea Kauten déglingue Franz Liszt

 « Je pense qu’avec la musique de Liszt, l’enjeu majeur n’est pas, du moins en première ligne, de satisfaire aux exigences techniques. Il s’agit bien davantage de rendre justice aux intentions ...

De l’utilisation du folklore chez Bartók, Kodály, Ligeti

Lorsqu’au XIXe siècle, les compositeurs Russes développent la première « école nationale » de musique (pour s’émanciper des esthétiques française, italienne et germanique qui règnent sans partage sur la monde occidentale depuis ...

Swiss Piano Trio pour douleur russe

50 minutes ! Certes un peu chiche pour un CD mais largement au-delà de la normale pour un trio à clavier. Surtout lorsque l’on connaît le peu de goût de ...

Richard Tunnicliffe « raconte » la rhétorique de Bach

Si elles sont par définition plus « légères » (car dansantes) que les Sonates et partitas pour violon seul, les Suites pour violoncelle BWV 1007-1012 de Jean-Sébastien Bach ne manquent pas de ...

Le romantisme extraverti du Trio Vivo

Intéressant programme que ce couplage Brahms-Arenski proposé par les musiciens polonais du Trio Vivo. L’op.87 du maître de Hambourg (son Trio à clavier n°2) trouve ici une lecture pleine de ...

Kryštof Mařatka : le passé, le présent, l’avenir

Pour s’être établi à Paris il y a presque 20 ans, Kryštof Mařatka, natif de Prague, est parfois trop rapidement comparé à Bohuslav Martinů. Pourtant, son travail s’inscrit plutôt dans ...

Jarosław Nadrzycki : espoirs déçus

Voici un disque « carte de visite » qui commence de manière peu engageante ! A l’écoute du « Trille du diable » de Tartini et de la Polonaise brillante de Wieniawski, les deux ...

Jos van Immerseel et Midori Seiler jouent Beethoven à l’ancienne

Lorsqu’en 1797, Ludwig van Beethoven compose ses premières Sonates pour violon et piano, Mozart n’est mort que depuis 6 ans. Pourtant, si la « folie » des instruments anciens s’est ...

Olivier Schnyder : l’album d’un voyageur inspiré

Nombreux sont les virtuoses techniquement capables de passer les partitions de Liszt à la déchiqueteuse mais rares sont finalement les authentiques poètes en exercice. Si Aldo Ciccolini (EMI) et Nicolas ...

David et Igor Oïstrakh : le père et le fils

Que David Oïstrakh soit l’un des plus grands violonistes de l’ère du disque n’est un secret pour personne. En revanche, la reconnaissance du talent de son fils Igor est largement ...

Bartek Nizioł joue Ysaÿe : raffinement et poésie

Elégance. Tel est le maître mot de cet enregistrement des Sonates pour violon seul d’Eugène Ysaÿe. Et si l’on apprécie particulièrement le rhapsodique Kremer (Mobile), Korcia « l’improvisateur » inspiré (Lyrinx), le précis ...

Lukas Geniušas trop timide dans Chopin

Pari risqué, pour un jeune pianiste, que de s’attaquer au Concerto n°1 de Chopin, œuvre pour laquelle la concurrence discographique est des plus rudes (et s’il ne fallait en retenir ...

Vasily Petrenko dirige Rachmaninov. Trop facile !

Malgré son jeune âge (35 ans), Vasily Petrenko est déjà à la tête d’une discographie riche d’une vingtaine d’enregistrements dont celui-ci est le quatrième entièrement consacré à Sergueï Rachmaninov et ...

Le XXe siècle à l’ancienne

Le XXe siècle musical fut le terrain de toutes les recherches esthétiques. A côté de la dissolution de la tonalité, le retour vers la musique « ancienne » (renaissante, baroque ou classique) ...

Gajusz Kęska raconte Szymanowski

Qui dit « piano polonais » pense généralement à Chopin. Ce dernier ne fut pourtant pas le seul de ses compatriotes à laisser une série de chefs-d’œuvre destinés à son instrument. Admirateur ...

Faust, sans dilemme !

Après la réédition des gravures de Christian Ferras récemment proposée par Audite revoici au disque le couplage inattendu des concertos pour violon et orchestre de Beethoven et Berg. C’est sous l’archet ...

Karel Ančerl, la musique pour survivre

Né le 11 avril 1908 à Tučapy, en Bohême du sud, Karel Ančerl grandit dans un milieu modeste et non mélomane. Enfant, il commence pourtant à apprendre le violon. Aussi ...

Ulf Wallin trop seul dans Schumann

Robert Schumann s’intéressa au violon à partir de 1851. Il composa sa première Sonate pour violon et piano du 12 au 16 septembre et la seconde entre les 26 octobre ...