Audio, Musique symphonique, Parutions

Brahms canal historique avec Adrian Boult

Plus de détails

Johannes Brahms (1833-1897) : symphonie n°1 en ut mineur, Op.68 ; Sir Edward Elgar (1857-1934) : Variations sur un thème original, Op.36 « Enigma ». BBC Symphony Orchestra, direction : Sir Adrian Boult. 1 CD ICA. Référence : 5019. Code barre : 5 060244 550193. Enregistré en 1971 (Elgar) et 1974 (Brahms). Notice de présentation en : anglais, allemand et français. Durée : 78’21.

 

boultFigure légendaire des podiums britanniques et statue du commandeur de la musique et des institutions anglaises : Sir (1889-1933) survit dans nos mémoires par ses enregistrements indispensables des compositeurs de Grande-Bretagne (chez : EMi, Lyrita ou Pye Nixa). Pourtant, Boult restait un chef d’une totale flexibilité aussi à l’aise dans Tchaïkovski que dans Schubert ou Brahms. Ce dernier compositeur était au cœur de son répertoire et de sa discographie avec deux intégrales symphoniques gravées en 1956-57 pour Pye Nixa et en 1971-73 pour EMI. Boult avait incontestablement des affinités avec le compositeur allemand et pouvait même se prévaloir d’une authenticité historique, puisqu’il avait étudié, au Conservatoire de Leipzig, avec le chef d’orchestre Arthur Nikisch, qui avait connu Brahms. On retrouve ainsi un Brahms rapide, concentré, allégé et pas si éloigné de ceux de Toscanini (en moins sec quand même). Ce Brahms lumineux et conquérant ne s’appesantit pas sur les tempi avec, par exemple, un « andante sostenuto » bouclé un tout juste huit minutes. Il est tout de même important de rappeler qu’au moment de ce concert, Boult est un fringant octogénaire qui galvanise un BBC Symphony précis et énergique. Moins bien enregistrée (logique de concert) que l’intégrale quasi-contemporaine avec le LSO (EMI), cette interprétation est plus avant-gardiste et plus risquée dans ses options. C’est donc un témoignage absolument passionnant et une leçon de direction qu’il faudrait faire écouter à Christoph Eschenbach l’un des grands massacreurs actuels de Brahms.

Même si dans sa jeunesse, Boult n’était pas un grand fan d’Elgar, il modifia son point de vue et se mit à pratiquer le compositeur avec assiduité. Multirécidiviste des enregistrements des Variations Enigma qu’il grava à trois reprises, Boult souhaitait honorer le centenaire du Royal Albert Hall avec une exécution de cette partition. On retrouve encore ce style de direction concentré et qui vise à taper le plus juste en contrôlant la totalité du discours pour mieux laisser exploser l’enthousiasme des musiciens dans certains passages.

En dépit d’une prise de son radiophonique satisfaisante mais un peu étouffée, ce disque est une précieuse archive et une belle porte d’accès à l’art d’un chef qu’il ne faut pas oublier.

(Visited 102 times, 1 visits today)

Plus de détails

Johannes Brahms (1833-1897) : symphonie n°1 en ut mineur, Op.68 ; Sir Edward Elgar (1857-1934) : Variations sur un thème original, Op.36 « Enigma ». BBC Symphony Orchestra, direction : Sir Adrian Boult. 1 CD ICA. Référence : 5019. Code barre : 5 060244 550193. Enregistré en 1971 (Elgar) et 1974 (Brahms). Notice de présentation en : anglais, allemand et français. Durée : 78’21.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.