À emporter, Audio, Musique symphonique

Kevin Kenner, un pianiste américain dévoué à la cause polonaise

Plus de détails

Ignacy Jan Paderewski (1860-1941) : Concerto pour piano en la mineur op.17 ; Fantaisie polonaise pour piano et orchestre op.19. Kevin Kenner, piano. Orchestre de l’Opéra de Podlasie et Orchestre philharmonique de Bialystok, direction : Marcin Nałęcz-Niesiołowski. 1 CD Dux DUX0733. Code barre : 5902547007335. Enregistré à la salle philharmonique de Bialystok en novembre 2010. Notice en polonais anglais. Durée : 55’40.

 

DP_D02_(140-126)spine7Né dans le sud de la Californie, est un pianiste américain qui nourrit une relation particulière avec la Pologne depuis la fin des années 1970, puisqu’il y arriva adolescent envoyé par son professeur polonais Krzysztof Brzuza pour travailler avec le professeur Ludwik Stefański jusqu’à la mort de ce dernier en 1982. Il connut les grandes grèves de Solidarnosc et les privations de cette époque clé qui constituait les prémisses de la chute de l’Union Soviétique. Après avoir tenté une première fois le Concours International de piano Frédéric-Chopin dès 1980 où il était le plus jeune candidat et y reçut un prix spécial, il le remporta en 1990 avec un deuxième prix. Aucun premier prix n’étant attribué cette année-là, se consola en pensant que Vladimir Ashkenazy en 1955 avait lui-même reçu un deuxième prix. Partagé entre Bialystok et Londres, Kenner enregistre régulièrement pour l’infatigable label Dux depuis 2005, principalement Chopin, mais aussi Piazzolla (il a travaillé avec Pablo Ziegler, qui a fait des tournées pendant de nombreuses années avec de Piazzolla) et Schumann.

On retrouve le même couplage du Concerto et de la Fantaisie polonaise chez Naxos (Janina Fialkowska/Antoni Wit), Zephir (Ian Hobson / Jerzy Maksymiuk), ou encore Brana Records Felicja Blumental/Helmut Froschauer. Avec un orchestre plus idiomatique que l’Orchestre symphonique de Vienne chez Brana Records et plus velouté que l’orchestre de radio polonaise avec Wit, domine la concurrence par la poésie, notamment dans le mouvement intermédiaire Romanza. Cet enregistrement propose probablement la meilleure association d’un style réellement polonais avec un toucher d’une finesse plus occidentale. Une très bonne alternative au disque Naxos.

(Visited 422 times, 1 visits today)

Plus de détails

Ignacy Jan Paderewski (1860-1941) : Concerto pour piano en la mineur op.17 ; Fantaisie polonaise pour piano et orchestre op.19. Kevin Kenner, piano. Orchestre de l’Opéra de Podlasie et Orchestre philharmonique de Bialystok, direction : Marcin Nałęcz-Niesiołowski. 1 CD Dux DUX0733. Code barre : 5902547007335. Enregistré à la salle philharmonique de Bialystok en novembre 2010. Notice en polonais anglais. Durée : 55’40.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.