À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Les orgues de Malte : une grande première !

Plus de détails

Francisco Correa de Arauxo (1584-1654) : Tres glosas sobre el canto llano de la Inmaculada Concepcion. Anonyme espagnol (XVI° siècle): Cancion “je vous”. Sebastian Aguilera de Heredia (1585-1618): Salve de lleno ; Salve de 1° tono por De la sol re. Joan Cabanilles (1644-1712): Pasacalle de 1° tono. Girolamo Frescobaldi (1583-1643): Canzon dopo l’epistola. Luzzascho Luzzaschi (1545-1607): Toccata del quarto tono. Ercole Pasquini (1560-1619): Canzone francese. Girolamo Cavazzoni (1525-1577): Christe redemptior gentium. Anonyme anglais (XVIe siècle): My lady careys dompe ; Upon la mi re. Maurice Greene (1695-1755) Voluntary in B flat. Giuseppe Paolucci (1726-1776): Toccata per l’elevazione. Domenico Zipoli (1688-1726): Canzone in fa ; Canzone in sol. Dietrich Buxtehude (1637-1707): Praeludium in D dur BuxWV 139. Johann Sebastian Bach (1685-1750): Pièce d’orgue en sol majeur BWV 572 ; Choral “Nun komm der Heiden Heiland» BWV 659. Claude-Bénigne Balbastre (1727-1799): Noël “Joseph est bien marié”. Jean-François Dandrieu (1682-1738): Noël « Or nous dites Marie ». Pierre Méa et John Aquilina aux orgues de Malte : Cathédrale métropolitaine Saint-Paul de Mdina, Co-cathédrale Saint-Jean de la Valette (grand orgue et orgue de l’oratoire). 1 CD Ad Vitam Records AV 110415. Code barre 3760109130196. Enregistré à Malte en octobre 2010. Livret bilingue français/anglais. Durée totale 76’26’’.

 

L’île de Malte, destination touristique de choix, renferme le savait-on, plusieurs orgues historiques du meilleur intérêt. Ces instruments remontent à la fin du XVIIIe siècle, incluant souvent quelques éléments plus anciens, et ayant connu depuis, diverses transformations. Ces orgues sont regroupés dans la cathédrale métropolitaine Saint-Paul, et dans la co-cathédrale Saint-Jean qui en renferme deux. Ce disque nous propose en première mondiale de les découvrir au travers d’un répertoire varié tiré des divers courants européens de l’époque baroque. Ainsi  quelques auteurs familiers émergent pour mettre en valeur les timbres de ces instruments.

L’orgue de l’oratoire de la Valette présente un buffet plat de type italien construit en 1579 par Raffaele La Valle. La tuyauterie est de la fin du XVIIIe et restaurée en 2007 par les facteurs Ruffatti. Cet orgue sans jeux d’anches rappelle par son harmonie des jeux de fond, certains instruments espagnols, d’où le choix judicieux de de quelques pièces ibériques et italiennes. Le vent est parfois un peu instable, l’accord peut s’en ressentir, mais la couleur historique est bien là. Les jeux de flûtes sont remarquables. L’orgue de Saint-Paul lui aussi baroque, fut édifié en 1774 par Domenico Rossi, et restauré en 2003 par Robert Buhagiar. Ici le caractère purement italien est plus marqué, avec une émission franche et polyphonique. Les auteurs italiens et anglais illustrent ici une harmonie de l’orgue très réussie. Cet enregistrement nous permet également de découvrir l’organiste maltais qui débuta en autodidacte mais qui s’est perfectionné auprès de grands organistes dont Jean Guillou, notamment pour l’improvisation, qui est pour lui un domaine de prédilection. Le dernier instrument présenté et le plus important des trois, orne la nef de Saint-Jean-La- Valette en deux buffets du XVIIIe siècle, situés de part et d’autre du chœur. Reconstruit en 1960 par Ralph Downes, il offre une palette sonore plus large répartie sur trois claviers et 38 jeux, permettant l’interprétation de la musique symphonique. Nous l’entendons ici dans des œuvres de Buxtehude, Bach et de quelques Noëls français.

Les deux interprètes se mettent au service de ces instruments et nous les font entendre sous leur meilleur jour, par un jeu raffiné et un programme bien choisi. Grâce à ce disque, les orgues de Malte, inconnus jusqu’ici, sauf au travers de quelque furtive carte postale, n’auront plus de secret pour nous.

(Visited 554 times, 1 visits today)

Plus de détails

Francisco Correa de Arauxo (1584-1654) : Tres glosas sobre el canto llano de la Inmaculada Concepcion. Anonyme espagnol (XVI° siècle): Cancion “je vous”. Sebastian Aguilera de Heredia (1585-1618): Salve de lleno ; Salve de 1° tono por De la sol re. Joan Cabanilles (1644-1712): Pasacalle de 1° tono. Girolamo Frescobaldi (1583-1643): Canzon dopo l’epistola. Luzzascho Luzzaschi (1545-1607): Toccata del quarto tono. Ercole Pasquini (1560-1619): Canzone francese. Girolamo Cavazzoni (1525-1577): Christe redemptior gentium. Anonyme anglais (XVIe siècle): My lady careys dompe ; Upon la mi re. Maurice Greene (1695-1755) Voluntary in B flat. Giuseppe Paolucci (1726-1776): Toccata per l’elevazione. Domenico Zipoli (1688-1726): Canzone in fa ; Canzone in sol. Dietrich Buxtehude (1637-1707): Praeludium in D dur BuxWV 139. Johann Sebastian Bach (1685-1750): Pièce d’orgue en sol majeur BWV 572 ; Choral “Nun komm der Heiden Heiland» BWV 659. Claude-Bénigne Balbastre (1727-1799): Noël “Joseph est bien marié”. Jean-François Dandrieu (1682-1738): Noël « Or nous dites Marie ». Pierre Méa et John Aquilina aux orgues de Malte : Cathédrale métropolitaine Saint-Paul de Mdina, Co-cathédrale Saint-Jean de la Valette (grand orgue et orgue de l’oratoire). 1 CD Ad Vitam Records AV 110415. Code barre 3760109130196. Enregistré à Malte en octobre 2010. Livret bilingue français/anglais. Durée totale 76’26’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.