Banniere-ClefsResmu-ok

Un posible dia de Javier Torres Maldonado

À emporter, CD, Musique d'ensemble

Javier Torres Maldonado (né en 1968) : Un posible dia (quasi un radiodramma) pour voix de soprano, récitant, ensemble et électronique. Maja Pavlovska, soprano; David Jisse, récitant. Ensemble 2e2m, direction Pierre Roullier. CD ALM 002; code barre 3 770002 264010; enregistrement live lors de la création au Théâtre Romain-Rolland de Villejuif le 20 mai 2011. Texte Français/anglais/espagnol. 52’

 

Même si elle nous prive de la vidéo de Magali Lara qui accompagnait la création de l’œuvre au printemps dernier, cette captation live de Un posible dia (quasi un radiogramme) du compositeur mexicain semble réaliser, plus idéalement peut-être que sur la scène, la fusion intimiste de l’écriture instrumentale et des voix pour nous immerger dans ce récit à deux niveaux qu’a imaginé l’écrivaine brésilienne Ana Candida de Carvalho. Pièce radiophonique qu’elle écrit pour l’occasion, Quel profondo oceano… est une incursion dans l’âme féminine, « une fissure abyssale qui couve en son ventre un monde insaisissable » précise-t-elle. Louvoyant entre réalité – celle d’un jour ordinaire d’une femme ordinaire – et onirisme, le récit est conduit par le narrateur – enjôleur et captivant dont la voix radiophonique nous est familière; il endosse aussi le rôle de la gigantesque pieuvre, cette créature de l’abîme « sombre comme les fentes de l’âme ». Il/elle dialogue avec la jeune femme, la séduit et tente de l’extraire du « tourbillon d’en haut ». Maja Pavlovska, prêtant sa voix aux mots « simples » du quotidien, assume les rôles exigeants de comédienne et de chanteuse, glissant constamment du parlé au chanté, voire au Sprechgesang, d’une manière assez étrange et quasi périlleuse pour la soprano. L’écriture instrumentale incluant un important pupitre de percussions et un accordéon porte le récit en continu et fusionne avec l’électronique que Maldonado instille avec finesse dans une trame sonore toujours riche et suggestive. La qualité du coloris instrumental et de la dramaturgie sonore revient au travail exemplaire de l’ et de son chef .

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.