À emporter, CD, Musique symphonique

La difficile épreuve du miroir avec Osmo Vänskä

Plus de détails

Jean Sibelius (1865-1957) : Symphonie n°2 en ré majeur, Op.43 ; Symphonie n°5 en mi bémol majeur, Op. 82. Minnesota Orchestra, direction : Osmo Vänskä. 1 SACD Hybride BIS 1986. Enregistré en juin 2011. Notice de présentation en : anglais, allemand, finnois et français. Durée : 78’04.

 

Dans les années 1990, le chef d’orchestre finlandais avait marqué la décennie avec une intégrale des Symphonies de à la tête de son orchestre de Lahti. Archi-primée, cette somme apportait un regard novateur sur l’œuvre du maître, qui plus est, elle était magnifiquement captée dans l’exceptionnelle acoustique de la salle des concerts de la ville finlandaise de Lahti.

Curieusement, dix ans après cette intégrale, le chef se relance dans une nouvelle gravure de deux des symphonies avec son orchestre du Minnesota. L’équation est difficile pour le musicien face à ses propres enregistrements quasi définitifs !

Bien évidemment la compréhension du geste sibélien est optimale autant sur la forme que sur le fond. Les détails, comme  toujours avec le Sibelius de Vänskä, sont étudiés et fignolés au millimètre et l’imbrication des pupitres relève d’une intelligence et d’une logique implacables.  Rien n’est laissé au hasard au risque que la recherche de la nuance pour la nuance coupe un peu l’avancée thématique des symphonies. C’est surtout dans la Symphonie n°2 que cette approche entraine le plus de réserves avec un mouvement lent « Tempo Andante, ma rubato », un peu trop envisagé avec le pied sur la pédale des freins, pour mettre en avant les détails instrumentaux. On préfère ainsi la Symphonie n°5, portée par une ampleur et une puissance enthousiastes mais jamais débridées. La poigne  de fer du chef tient fermement le discours.

Techniquement l’orchestre étasunien est irréprochable et il affirme une palette impressionnante de nuances.  Cependant, ses teintes sont un peu trop mates et assèchent quelque peu la lecture plutôt analytique du chef.

Evidemment, le produit reste plus que recommandable et il est même supérieur à de très nombreuses versions récentes ou anciennes. Mais la barre était placée si haut, par Vänskä, lui-même, qu’elle était infranchissable !

Plus de détails

Jean Sibelius (1865-1957) : Symphonie n°2 en ré majeur, Op.43 ; Symphonie n°5 en mi bémol majeur, Op. 82. Minnesota Orchestra, direction : Osmo Vänskä. 1 SACD Hybride BIS 1986. Enregistré en juin 2011. Notice de présentation en : anglais, allemand, finnois et français. Durée : 78’04.

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.