Plus de détails

Anton Rubinstein (1829-1894) : Concerto pour piano n° 4 en ré mineur, op. 70 + Sergueï Rachmaninov (1873-1943) : Concerto pour piano n° 3 en ré mineur, op. 30. Joseph Moog, piano ; Orchestre Philharmonique d’Etat de Rhénanie-Palatinat, dir. Nicholas Milton. 1 CD Onyx. Réf. ONYX 4089, code barre : 8 80040 40892 5. Enregistré à la Philharmonie de Ludwigshafen du 6 au 10 juin 2011. Notice trilingue (anglais, allemand, français). Durée : 69’49

 

Le tout jeune pianiste allemand , jeune artiste de l’année des International Classical Music Awards 2012, appose une nouvelle pierre blanche à son palmarès déjà fort considérable.

A moins de 25 ans il reçoit chaque jour davantage d’attention et de commentaires au point que certains lui prédisent une fabuleuse carrière. Ses apparitions comme soliste avec ou sans orchestre contribuent à consolider une réputation croissante depuis ses débuts en 2008 lorsqu’il se produisit au Grand Théâtre National de Pékin avec retransmission mondiale. Des chefs renommés, des orchestre réputés, des festivals qui comptent, font appel à ses services.

On louera l’excellente initiative d’avoir inscrit à son programme le Concerto pour piano n° 4 en ré mineur d’ dont le nom apparaît plus souvent dans les histoires de la musique russe que dans les salles de concert. Alors, chef-d’œuvre  absolu ou pas ce Concerto en ré mineur composé sur une longue période (1864-1872) par ce soliste internationalement connu et réclamé ? Manifestement, l’œuvre se nourrit de très belles pages, de mélodies très élaborées, de sections rythmiques plutôt conventionnelles mais à aucun moment vulgaires ou atones. Ni absolument enthousiasmante ou géniale ni condamnable  et réprouvable cette musique représente parfaitement l’esthétique dont on se régalait une grande partie des publics de l’époque. En tout cas Rubinstein mérite de figurer dans cet enregistrement bien au-delà du seul témoignage historique. écrivit son Concerto pour piano n° 3 en 1909 à New York. Tous les critères musicaux qui le font aimer ou haïr se sont donnés rendez-vous. Le lyrisme sincère et délicat du Russe exilé s’allie à des traits plus modernes où son art de la métamorphose trouve à s’exprimer dans toutes ses dimensions. , de même que l’Orchestre Philharmonique d’Etat de Rhénanie-Palatinat, installé à Ludwigshafen, et son chef franco-hongrois , nous invitent au voyage romantique, à la rêverie et aux transports.

Plus de détails

Anton Rubinstein (1829-1894) : Concerto pour piano n° 4 en ré mineur, op. 70 + Sergueï Rachmaninov (1873-1943) : Concerto pour piano n° 3 en ré mineur, op. 30. Joseph Moog, piano ; Orchestre Philharmonique d’Etat de Rhénanie-Palatinat, dir. Nicholas Milton. 1 CD Onyx. Réf. ONYX 4089, code barre : 8 80040 40892 5. Enregistré à la Philharmonie de Ludwigshafen du 6 au 10 juin 2011. Notice trilingue (anglais, allemand, français). Durée : 69’49

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.