À emporter, Essais et documents, Livre

Les écrits de Jean Guillou

Plus de détails

Jean Guillou (1930) : La musique et le geste. Beauchesne. Collection Pretentaine dirigée par Jean-Marie Brohm. ISBN 978-2-7010-1999-4. Code barre 9782701019994. 351 pages. Format 23,5 x 13,5. Prix : 29 €.

 

Les Clefs ResMusica

Voici un nouvel ouvrage passionnant consacré à une grande figure de la musique de notre temps : . Il ne s’agit pas là d’une nouvelle version de son fameux ouvrage « l’orgue, souvenir et avenir », déjà récemment reparu, mais bel et bien d’un nouveau recueil qui regroupe d’autres écrits de , précédemment dispersés dans des revues, et judicieusement réunis ici par Jean-Marie Brohm. Ce dernier nous livre en guise d’introduction un article intitulé « , un créateur d’avenir » qui situe cet artiste, et résume en quelques pages l’essentiel de sa carrière. Ensuite, c’est lui-même qui prend la plume et nous parle alors de ses rapports avec la littérature, ses orgues, pour lesquels il a consacré sa vie, l’architecture aussi, qui l’amène à reconsidérer l’acoustique des lieux et les sonorités des orgues.

Quelques textes développés et issus de ses disques aussi viennent rappeler ses options, souvent originales, sur les compositeurs, leurs œuvres, la manière de les aborder en ce début de XXI° siècle. Certes les théories sont tranchées, mais , comme par le passé, reste fidèle à ses idées, souvent révolutionnaires, notamment en matière de facture d’orgue.

Marginal de génie, Jean Guillou le reste à bien des égards, par exemple, son article concernant son refus de recevoir la légion d’honneur pour son 80° anniversaire en est le meilleur témoin.

Un chapitre attire plus particulièrement l’attention dans ce livre, c’est sa rencontre avec l’écrivain , une rencontre au sommet, en haute altitude. La rencontre d’un écrivain poète et d’un autre poète, musicien, nous entraine dans des considérations inattendues. C’est à lire assurément, et d’un intérêt majeur. On y apprend qu’une œuvre, « la chapelle des abimes » écrite par met en jeu un organiste qui improvise, ce que Jean Guillou reprendra au vol dans sa propre « chapelle des abimes » alors pensée pour l’orgue. Que se passa-t-il donc alors dans la tête de ces deux artistes ?

L’ouvrage est riche en descriptions, notamment des orgues pensés et ensuite construits sur les idées du maître. Nous y trouvons aussi le catalogue complet de ses œuvres, ainsi que le détail de sa longue discographie.

Ce livre fait le point ici sur ce que tout mélomane doit connaître sur cet artiste d’exception, organiste titulaire du grand orgue de Saint-Eustache à Paris depuis 1967, compositeur d’élite, improvisateur hors pair, un ouvrage pour nous faire aimer son art encore d’avantage…

Plus de détails

Jean Guillou (1930) : La musique et le geste. Beauchesne. Collection Pretentaine dirigée par Jean-Marie Brohm. ISBN 978-2-7010-1999-4. Code barre 9782701019994. 351 pages. Format 23,5 x 13,5. Prix : 29 €.

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.